Sweet sixteen - Bayard - Les lectures de LiyahSweet sixteen, Annelise Heurtier, 
Casterman, 2013, 12 euros, 
Roman jeunesse dès 14 ans
note_5

Résumé : Rentrée 1957. Le plus prestigieux lycée de l’Arkansas ouvre pour la première fois ses portes à des étudiants noirs. Ils sont neuf à tenter l’aventure. Ils sont deux mille cinq cents, prêts à tout pour les en empêcher.

Mon avis : J’avais beaucoup entendu parler de ce roman sur la blogosphère. Le thème abordé me tentait beaucoup, mais pourtant j’ai mis un peu de temps à le sortir de ma PAL. Et puis finalement, je me suis décidée, et je ressors très satisfaite de cette lecture.

Cette histoire est inspirée de faits réels. Evidemment, elle ne colle pas à la réalité, puisque l’auteur précise bien que nous avons à faire à une fiction.
Effectivement dans la réalité, il y a bien eu huit étudiants noirs qui en 1957, aux Etats-Unis ont intégré un lycée de blancs, alors qu’à l’époque ces derniers étaient uniquement considérés comme des servants. A l’époque les blancs refusaient de se servir des mêmes toilettes que les noirs, mais en revanche ils n’avaient aucun problème à ce que les gouvernantes de leurs maisons éduquent leurs enfants. Rien que par cela, on peut voir le ridicule et la connerie des blancs à l’époque !
Je suis entrain e perdre le fil, il y a bien eu huit étudiants noirs qui ont vécu les situations que l’on va lire ici, mais le but de l’auteur n’était pas ici d’écrire un livre historique qui collerait en tout point à la réalité. L’auteur à voulu retranscrire ce que les personnes noires vivaient à l’époque en s’inspirant de ce fait réel.

Sweet sixteen est un livre qui remue. On ne peut concevoir qu’il y a très peu d’années encore on vivait dans un tel monde. L’Homme banc n’avait aucun mal à traité un Homme noir comme un animal ! Sans cesse rabaissé, ridiculisé, maltraité, les noirs ont dû se battre et le courage de ces huits étudiants est tout simplement incroyable. On ne peut imaginer ce qu’ils ont pu vivre, mais l’auteur à su retranscrire ce malaise, cette peur quotidienne des étudiants à aller tout simplement étudier. Les jeunes lycéens blancs s’attaquaient en permanence à eux, au point que l’armée à dû intervenir. Chaque étudiant noir avait son propre soldat, tel un garde du corps.
C’est un livre qui nous révolte, dans le sens où on ne peut être qu’indigné face au comportement de l’Homme blanc. On est honteux de tout cela.

Dans cette histoire, il y a deux personnages principaux : Molly, une des huit étudiants noirs qui va intégrer le lycée de blancs, et Grace une étudiante blanche de ce même lycée.
Molly a choisi d’intégrer ce lycée pour faire avancer les choses, pour que la conditions des noirs évolue. C’est un acte plus que courageux, carrément dangereux et elle le tente au grand détriment de sa famille qui a très peur pour elle. Molly va se battre, affronter un quotidien insoutenable, au péril même de sa vie. On ne peut que s’attacher à elle. Elle est un modèle pour tous.
Grace , elle, ne comprend pas vraiment d’où vient toute cette haine que les blancs éprouvent envers les noirs. Toutefois, elle sait parfaitement que si elle clame haut et fort son incompréhension, elle se fera lyncher, comme une noire. Alors Grace ne va tout simplement pas entrer dans le jeu des blancs, restant distante, et sans montrer qu’elle éprouve une certaine pitié pour Molly.

Chacune à leur manière, ces deux lycéennes sont touchantes et attachantes. Chacune est courageuse et elles prouvent que la haine ne mène à rien. Elles sont un exemple à suivre, un joli message de paix.

J’ai lu ce roman avec grand intérêt et à chaque fois que je devais arrêter ma lecture (car je tombais de sommeil), c’était à regret. Les pages se tournent toutes seules, tant on veut savoir ce qui va se passer pour ces huit lycéens au courage exemplaire. Certaines scènes sont dures, violentes, incompréhensibles, révoltantes, … Mais elles permettent vraiment de comprendre l’ambiance qui régnait à cette époque. C’est vraiment une histoire à lire autant pour un public adolescent qu’adulte. Il permet de se souvenir, de ne pas oublier et pour les plus jeunes, d’apprendre et de comprendre.

Jusqu’à présent, je n’avais encore lu aucun livre de cette auteure, mais je pense que je lirai dès que possible son roman, Le carnet rouge qui est dans ma PAL.

Je ne peux que vous conseiller cet excellent roman. Une histoire à lire et que j’aurai aimé prolonger encore.

 

Author

9 Commentaires

  1. Je l’ai feuilleté la semaine dernière et j’avoue que je suis de plus en plus tentée par la lecture de ce roman. Ton billet m’encourage un peu plus.

  2. Je l’ai lu récemment, j’ai beaucoup apprécié cette lecture mais il m’a quand même manqué un petit quelque chose pour que ce soit un coup de coeur, peut-être la fin et le changement de situation concernant Molly arrive-t-il un peu trop rapidement à mon goût.

  3. Merci Liyah pour ce billet !
    N’oublie pas de rajouter « Là où naissent les nuages dans ta PAL » ^^
    Bonnes lectures à toutes et tous et surtout bravo pour ces blogs et tout le travail qu’ils représentent…

    • Merci beaucoup Annelise pour votre passage ici !
      Je prends note de votre livre ! 😉

Laisser un Commentaire