Titre : Là où vont nos pèresLa ou vont nos peres - Shaun Tan - Les lectures de Liyah
Auteur : Shaun Tan
Éditeur : Dargaud
Date de sortie : 1er mars 2007
Pages : 120
ISBN : 9782205059700
Prix : 16,45 euros
Genre : Bande dessinée adultes
Thèmes : Immigration, Travail, Famille, Voyage

Acheter sur Amazon

Résumé : Pourquoi tant d’hommes et de femmes sont-ils conduits à tout laisser derrière eux pour partir, seuls, vers un pays mystérieux, un endroit sans famille ni amis, où tout est inconnu et l’avenir incertain ? Cette bande dessinée silencieuse est l’histoire de tous les immigrés, tous les réfugies, tous les exilés, et un hommage à ceux qui ont fait le voyage…

Pandore en pense quoi ? Ah la la quel livre magnifique ! Je sens que ce billet va être difficile à écrire car il n’y a pas de mot pour le décrire !

Ce livre est en fait, une BD silencieuse, c’est à dire qu’il n’y a pas un seul dialogue sur ces 120 pages ! Alors bon, au départ, j’avais tout de même quelques petites appréhensions, parce que 120 pages sans aucun texte, c’est assez osé et ça peut très vite lasser, et le lecteur peut également perdre le fil !

A travers ces 120 pages, on va suivre un homme qui quitte son pays, sa femme et sa fille pour travailler sur une autre terre.  Ce récit est celui de cet homme, mais pas seulement. Il peut également être celui de toutes ces personnes forcées de quitter leurs racines pour diverses raisons (travail, politique, guerre, …)

Les illustrations sont tout simplement magnifiques, à couper le souffle ! C’est vraiment du très grand art pour une BD. Le travail de Shaun Tan est très soigné, les détails sont précis et rigoureux. Rien n’est laissé au hasard, et on a même parfois l’impression de regarder une peinture. Certaines scènes sont extrêmement vivantes, et c’est franchement bluffant toutes ces émotions que l’on peut faire passer à travers de simples dessins, lorsque l’on a un talent aussi grand que celui de l’auteur.

Au niveau de l’histoire, croyez moi, ça se « lit » d’une traite ! On ne lâche pas cette BD tant qu’elle n’est pas finie. Tout passe à travers cette suite d’image, on comprend absolument tout, sans jamais se perdre dans l’histoire et absolument toutes les émotions sont étonnamment bien retranscrites, peut être même mieux que s’il y avait eu du texte. L’avantage c’est que l’on est tout de même libre de se créer un dialogue, une retranscription de ce que l’on voit. A travers les images, ce sont peut être nos propres émotions qui se dessinent !

Je vais m’arrêter là pour cette BD car elle se passe vraiment de commentaires. Je vous invite très fortement à la découvrir et à vous laisser emporter par l’excellent travail de Shaun Tan.

Author

6 Commentaires

  1. Je l’avais trouvée très étrange, provoquant presque comme un malaise. J’avais eu du mal à me laisser porter…

  2. Ce qui me faisait un peu peur au départ, ce n’était pas l’absence de texte mais les représentations un peu oniriques et les personnages étranges qu’on peut voir ! Et une fois lancée dedans, j’ai oublié tout ça pour me laisser porter par cette histoire magnifique 🙂

Laisser un Commentaire