Pour être un pere mere idéal - Presses du Châtelet - Les lectures de LiyahPour être un père idéal, Pour être une mère parfaite, Baronne Staffe,
Presses du châtelet, 2013, 7,50 euros (l’unité),
Livres adulte

Résumés : « Tendresse et vigilance, patience et indulgence… Laissez voir à votre enfant toute la place qu’il occupe dans votre cœur. »

 » Ce que je propose n’est nullement difficile à accomplir. Il n’y a qu’à aimer. »

Mon avis : Avant de me plonger dans ces livres, je n’avais pas vraiment fait attention aux résumés. Je m’attendais à tomber plus sur des livres humoristiques. Finalement, ça n’a pas été le cas, puisque ce sont deux ouvrages qui ont été écrit fin 1800, début 1900 par la Baronne Staffe. Cette dame est une experte des bonnes manières et elle a décidé d’en écrire des ouvrages destinés au grand public.

Pour lire ces livres, il faut avant tout les remettre dans leur contexte. On ne peut clairement pas appliquer tous ces conseils et bonnes manières dans notre époque. Pourtant j’imagine qu’à l’époque, ces ouvrages devaient être précieux et devaient aider le plus grand nombre. Effectivement, il y a avait des codes très claires et stricts à connaitre et à appliquer pour être tout d’abord un homme ou une femme digne de ce nom, digne d’être épousé.

Lire ces livres sans remettre tout en contexte, n’aurait aucun intérêt, si ce n’est vous faire bondir de votre fauteuil !
Certains de ses propos sont carrément hors de questions dans notre société actuelle. Pourtant, j’imagine qu’à l’époque cette dame a révolutionné bien des choses. Elle ne conçoit plus l’homme qu’un simple géniteur au sein de la famille, mais comme un père qui s’implique dans l’éducation de ses enfants. Il implique sa femme dans ses décisions, ce qui est un pas énorme à l’époque.
La femme, elle accède à un rôle beaucoup plus flatteur et actif au sein de sa famille. Elle n’est plus la bonne de la maison. Elle sait faire des choses, elle est douée. C’est une femme intelligente et séduisante.

Que vous dire de plus de ces ouvrages ? Je vous avouerai que je n’ai pas pu les lire d’une traite. J’ouvre une page, lis un passage, puis un autre, puis les repose, … C’est intéressant de voir la manière dont on concevait la famille, l’homme et la femme à l’époque, mais ce n’est clairement pas le genre de livres que j’adore lire.

Des livres donc à replacer dans leur contexte, soit il y a plus d’un siècle, pour comprendre la pensée de la Baronne Staffe.

Author

Laisser un Commentaire