Manga dès 11 ans, 
Shadows House Tomes 1 et 2, 
So-Ma-To, 
Glénat, 7,60 euros

Présentation de ce manga : Emilico est une poupée vivante au service de Kate, une jeune fille appartenant aux Shadows, famille d’ombres sans visage. Dans le vaste manoir familial, le travail d’Emilico se limite pour le moment à nettoyer la suie projetée par sa maîtresse… Mais au fil des rencontres, elle découvrira le monde dans lequel elle vit, commencera à s’interroger sur le sens de son existence et se liera d’amitié avec son entourage… Cependant, une poupée doit-elle avoir une conscience ?

Mon avis : Aujourd’hui, je vous propose de découvrir une chouette série des éditions Glénat. Ce sont les deux premiers tomes d’un manga très prometteur.

Nous nous retrouvons ici dans un étrange manoir tenu par une famille plutôt mystérieuse, les Shadows. En effet, les membres de cette noble famille ne possèdent pas de visage et doivent faire appel à des poupées vivantes afin de les servir et d’interpréter leurs émotions. Parmi ces poupées, on retrouve Emilico qui est au service de Kate. Emilico est une poupée pétillante, rigolote et un brin maladroite, ce qui dénote forcément dans cette famille aux bonnes manières. Emilico doit alors se préparer à l’Exhibition où elle doit convaincre les Shadows pour mériter sa place sinon, elle sera considérée comme défectueuse et donc remplacée.

Cette série est très prometteuse. J’ai beaucoup aimé ces deux premiers tomes. On est plongé dans une ambiance victorienne assez mystérieuse où les lecteurs vont se poser pas mal de questions. Si le premier tome est plus là pour poser les bases de cette histoire, dans le second tome l’action prend alors toute la place que l’on attend. Les interrogations se font plus nombreuses et les lecteurs se demandent si Emilico arrivera à convaincre cette famille et si elle gardera sa place.

Je me suis bien attachée à Emilico qui est vraiment pétillante et pleine de vie (pour une poupée vivante c’est plutôt drôle). Elle dénote vraiment par rapport à toute cette ambiance assez pesante et même par rapport à sa maîtresse Kate qui se montre souvent assez agacée par cette dernière. En effet, Emilico a du mal à se calquer sur Kate et être la classique servante que l’on attend d’elle. Elle a tendance à sortir trop souvent de son rôle : elle a des pensées inutiles, elle protège les autres, et s’émeut un peu trop facilement. Bref l’intégration d’Emilico ne semble pas si simple.

J’ai également beaucoup aimé les dessins de ce manga. C’est un dessin très soigné et vraiment très agréable. Un vrai plaisir à chaque page. Les illustrations tout en couleur que l’on retrouve à la fin des deux tomes sont sublimes. C’est vraiment un magnifique travail.

Un manga très prometteur dont j’ai hâte de connaître la suite.

Envie de découvrir cette série ?
Commandez les deux premiers titres en cliquant sur les images !

          

Author

Laisser un Commentaire