Manga dès 14 ans, 
Le prix du reste de ma vie, 
Sugaru Miaki, Shouichi Taguchi, 
Tonkam, Moon Light, 7,99 euros

Présentation de ce manga : Kusunoki était un enfant plein de rêves et d’ambition. Devenu un jeune adulte désargenté, il entend alors parler d’une boutique dans laquelle il était possible de revendre son espérance de vie, son temps ou sa santé. Après estimation, il découvre qu’il lui reste trente ans et trois mois d’une vie insipide, évaluée à … 2.500 3. Kusunoki décide alors de vendre son espérance de vie, à l’exception des trois derniers mois qu’il passera sous la supervision de Miyagi, une jeune femme chargée de veiller à ce qu’il ne commette rien de répréhensible durant ce laps de temps…

Mon avis : Aujourd’hui, je vous présente une très très chouette série des éditions Delcourt Tonkam.

Pour vous re-contextualiser l’histoire (je vous ai déjà parlé du premier tome sur Instagram). On retrouve ici Kusunoki, un jeune adulte qui n’a pas vu ses rêves se réaliser et qui se renferme dans sa solitude. Il n’a pas d’argent non plus et tout cela participe à son manque d’enthousiasme. Il entend un jour parler d’une boutique qui rachète l’espérance de vie des gens ou bien leur temps ou encore leur santé. Il découvre alors qu’il lui reste trente ans et trois mois à vivre, une vie peu réjouissante qui est évaluée à 300 000 yens. Kusunoki prend alors la décision de revendre les trente prochaines années de sa vie et garde les trois mois qui lui reste. Il les passera alors auprès de Miyagi, une jeune femme qui doit veiller à ce que tout se déroule comme prévu.

J’ai lu ce premier tome durant l’été et j’ai adoré ! A la fin, je voulais absolument lire la suite, mais il m’a fallu être patiente puisque le second tome sortait seulement fin aout. Dès réception de celui-ci, je me suis jetée dessus. Ce second tome m’a d’ailleurs tout autant plus que le premier. C’est vraiment un manga qui porte à la réflexion. Je pense que chaque lecteur pourra s’interroger sur sa propre vie, l’intérêt de son existence. 

On retrouve ici une ambiance particulière, ancrée dans la nostalgie. Ce second tome c’est aussi l’occasion pour Kusunoki de retrouver son amie d’enfance Himeno, mais il est loin de se douter de ce qui va réellement se passer. J’ai trouvé ce moment dure et pénible. Difficile d’imaginer tout cela lorsqu’il nous reste aussi peu de temps à vivre. La déception est haute, grande et blessante. J’ai vraiment très hâte de lire le troisième et dernier tome de la série, et je suis vraiment curieuse de connaitre la chute finale de cette histoire pas comme les autres.

J’aime beaucoup le coup de crayon de Shouichi Taguchi. C’est un joli travail très soigné et propre. C’est un manga que l’on parcours des yeux avec grand plaisir. Et puis les couvertures sont également magnifiques.

Un super manga que je ne peux que vous conseiller ! 

Envie de découvrir cette histoire originale ? 
Commandez-le directement en cliquant sur les images ! 

           

Author

1 Commentaire

Laisser un Commentaire