Livres pour enfants dès 8 ans, 
Les chemins de l’école : Maroc, Argentine, Kenya, Inde, 6,90 euros (l’unité), 
Le grand jour, 9,90 euros, 
Editions Nathan

Présentation de ces livres pour enfants : Ces histoires racontent le périple d’un enfant à l’autre bout du monde qui brave tous les dangers pour avoir la chance d’étudier. Accéder au savoir reste encore une aventure !

Une seule journée peut changer toute une vie. Quatre enfants vont le découvrir. leur avenir risque d’être bouleversé…

Mon avis : Pour cette chronique, mon mari du blog Semeunacte a tenu à écrire son ressenti face à ces livres pour enfants.

Celles et ceux qui ont l’habitude de me lire savent certainement ce que je pense de notre système scolaire : archaïque, volontairement égalitaire quand ça l’arrange, au service de la même élite depuis plus de 150 ans. Ces trois complaintes remontent à l’invention de l’éducation nationale. En effet, il fallait retrouver sa vigueur face à la Prusse et accompagné la première révolution industrielle… le problème ? Les enfants et les jeunes étaient dans les champs familiaux du matin au soir. Il fallait trouver une manière intelligente de les en faire sortir. Boum ! Voilà l’Education Nationale !

Même si les choses ne sont évidemment pas aussi simples, il faut dire que dans les grandes lignes, l’invention de l’Education Nationale est là. Mais quelle est l’alternative ? Que se serait-il passé si la 3e République avec Jules Ferry, n’avait pas mis en place ce mouvement d’éducation de la masse populaire ? Eh bien, peut-être que nous serions nous-même, les sujets de cette série de livres basé sur le film à succès.

Les quatre premiers livres, Les Chemins de l’Ecole racontent l’histoire de Zahira au Maroc… ou de Carlos en Argentine… ou encore de Jackson au Kenya… ou enfin de Samuel en Inde. Qu’ont ces 4 enfants en commun ? Ils sont jeunes, dans l’équivalent de notre école primaire… et galèrent pour aller étudier.

J’ai beau avoir mes griefs contre l’institution, je ne peux tout de même que reconnaître le fait que :

  1. Beaucoup d’outils sont mis en place pour nos enfants (livres, cahiers etc…)
  2. Beaucoup de ressources humaines sont en place (professeurs, psychologues etc…)
  3. La plupart de nos enfants n’ont qu’à faire quelques centaines de mètres pour se rendre dans une école globalement moderne.

Ces 3 acquis en France ne le sont pas forcément partout ailleurs. C’est ainsi que nous suivrons :

  • Zahira dans l’aridité de son Maroc natal
  • Carlos et son cours d’anglais en Argentine
  • Jackson et son parcours du combattant pour éviter les éléphants au Kenya
  • Samuel en chaise roulante dans une campagne Indienne où rien n’est fait pour lui faciliter la vie.

Nous avons choisi très tôt de faire lire ces livres à nos enfants car il est vital qu’ils comprennent la chance qu’ils ont de vivre en France et d’être inscrits dans le système éducatif Français.

Avez-vous déjà eu un rêve ? Je ne parle pas de faire un rêve, je parle du genre de rêve qu’on fait éveillé. On a beau faire le même rêve mais une partie de nous-même n’y crois pas… mais si c’était quand même possible…

Le Grand Jour est un livre tiré du film documentaire éponyme. Son réalisateur, nous le connaissons déjà car c’est lui qui a réalisé le film à succès « Les Chemins de l’Ecole ».

Le Grand Jour suit la même logique : 4 jeunes gens à la croisée des chemins. S’ils réussissent, ils se donnent la possibilité, un jour, d’accomplir leurs plus grands rêves. S’ils échouent, ils restent là où ils sont. C’est ainsi qu’au cours de ce livre, nous suivrons :

  • Nidhi : une génie des mathématiques de 15 ans issus d’une famille très pauvre en Inde.
  • Tom : un ranger de 19 en Ouganda dont le plus grand rêve est d’obtenir son diplôme afin d’étudier les grands singes.
  • Deegii : une jeune fille de 11 ans d’origine mongole et dont le plus grand rêve serait d’intégrer une prestigieuse école du cirque à Singapour.
  • Albert : le boxeur de 11 ans de la Havane à Cuba.

Ces 4 destins sont uniques mais en même temps, ils nous renvoient à quelque chose de commun à nous tous. Le fait de vouloir quelque chose à tout prix et d’être prêt à se battre, parfois au sens littéral, pour l’obtenir.

Author

Laisser un Commentaire