Livre pour enfants dès 4 ans,
Les poissons dorés, 
Ghislaine Roman, Marjorie Pourchet, 
Akinomé, 14,95 euros

Présentation de ce livre pour enfants : Inspirée par le Japon, l’auteure déroule son histoire dans un village de pêcheurs, où vivent nos héros Izumi et son fils Okito. Chaque jour, Izumi rapporte quelques rares et précieux poissons à la maison. Ces poissons extraordinaires sont dorés, on les appelle «takara». À la suite d’une tempête, Izumi découvre une crique miraculeuse. Commence alors une période de surpêche qui peu à peu fait disparaître les fonds marins, faune et fore comprises. Le héros vieillissant et pris d’un immense regret vit désormais isolé, près de sa crique. Chaque jour et durant de longues années, il entreprend de la nettoyer, jusqu’au jour où son fils découvre en plongeant dans la mer des étoiles de mer, des algues blondes et ses chers poissons dorés enfin de retour.

Mon avis : Aujourd’hui, je vous invite à découvrir une très jolie histoire pour enfants des éditions Akinomé.

Dans cette histoire pour enfants, nous retrouvons Izumi, un pêcheur qui vit seul avec son fils. Un jour, il fait la découverte d’une petite crique miraculeuse où les poissons dorés nagent en abondance. Il devient vite le pêcheur incontournable et devient vite riche. Mais les envieux sont nombreux et bientôt ils vont découvrir cette fameuse crique. Les poissons sont pêchés par millier, au point que plus personne n’en veut. Hélas, les fonds marins s’appauvrissent et se polluent. Izumi se sent responsable de ce drame et va alors tenter de réparer cela tout au long de sa vie. 

J’ai trouvé cette histoire pour enfants vraiment très très belle. Elle est d’inspiration japonaise, ce qui ne pouvait que me plaire. J’ai trouvé cette histoire touchante mais aussi criante de vérité. Hélas, la jalousie des Hommes, leurs envies ont tendance à créer de grandes catastrophes. La volonté d’Izumi et de son fils sont alors magnifiques. La nature reprend alors ses droits, et leur offre un magnifique spectacle dont ils seront désormais les seuls témoins. 

C’est une histoire à proposer aux enfants dès 4 ans. Le texte est un peu plus long, et c’est pourquoi je le réserverai aux plus grands et à ceux qui ont l’habitude des jolis textes. Mais toutefois, ce n’est pas non plus trop long, et globalement, je pense qu’il plaira aux petits comme aux grands. N’hésitez pas à le proposer aux enfants de primaire également. 

Les dessins sont très jolis et ont sent là encore l’inspiration japonaise. C’est beau, simple et pure et on prend plaisir à découvrir chaque page. L’originalité de ce livre c’est qu’il associe à son histoire une activité manuelle. On retrouve, en effet, 8 feuilles détachables pour créer des jolis poissons en papier. Cela rappelle bien évidement les origamis, activité incontournable du Japon, mais il y a aussi des koinobori qui signifie « banderoles de carpes koï ». Je trouve que c’est un chouette concept pour s’imprégner totalement de cette culture aux multiples facettes.

Un très chouette livre qui associe histoire aux activités manuelles japonaises. 

Author

Laisser un Commentaire