Livre pour enfants dès 3 ans,
Il était une fois la nuit
Sophie Carquain, Charlotte Sjöstrand, 
Leduc Editions, 16 euros

Présentation de ce livre pour enfants : Pour bien dormir, l’enfant doit être rassuré et il doit surmonter ses peurs. Les psychanalystes soulignent l’importance des contes pour les enfants : ils transmettent un message, développent leur vocabulaire, créent du lien entre parents et enfants, rassurent, leur permettent de vivre leurs émotions, de traverser des épreuves… Et de grandir. Indispensables le soir au moment du coucher, ils permettent à l’enfant d’accéder en douceur aux rives de la nuit… Voici donc : 
– 25 histoires magnifiquement illustrées par Charlotte Sjöstrand réparties en grandes thématiques : « pas envie de me coucher », peur du noir, cauchemars, co-sleeping, rituels interminables, doudou et tétine…
– Des contes en fonction de l’âge de l’enfant : une pastille comme repère pour savoir quelle histoire raconter à son petit.
– Et pour les parents, des éclairages et des conseils pour les accompagner eux aussi dans cette étape du coucher.

Mon avis : Voici un livre plutôt original pour les enfants, mais vous allez voir qu’il est plutôt bien conçu et bien pensé. Ce livre est écrit par Sophie Carquain, une auteure dont je vous ai déjà parlé avec le titre Ma maîtresse est un dragon. Je vous invite donc à découvrir ce livre pour enfants édité chez les éditions Leduc Jeunesse.

Ce livre pour enfants peut sembler un peu surprenant au premier abord car, comme vous le voyez, il se présente plutôt sous la forme d’un roman épais que d’un album pour enfants. Alors, pour le coup, je trouve cela dommage car les parents n’auront pas forcément le réflexe d’aller vers ce livre. De plus, il faut tout de même admettre que certains enfants n’apprécieront pas ce format car il n’y a pas de dessins en couleurs, et surtout c’est un livre que l’enfant écoute plus qu’il ne regarde. Pourtant, certains enfants ont besoin d’un support visuel pour apprécier pleinement l’histoire. Mais voilà, cela dépend de chaque enfant. A vous donc de voir si cela pourrait les intéresser ou non.

Ce livre est très bien pensé car il se destine aux enfants entre 3 et 10 ans. Vous allez le dire que l’écart est grand, mais ces histoires sont partagées en deux groupes : celles pour les tout petits de 3 à 5 ans, et celles pour les plus grands, entre 5 et 8-10 ans. Elles sont également classées par thèmes : la peur du néant, la peur du noir, les cauchemars et les terreurs nocturnes, le doudou, la tétine, … L’auteure conseille de lire les histoires de cauchemars plutôt en pleine journée. D’ailleurs, vous trouverez de nombreux conseils utiles afin de présenter au mieux ce livre aux enfants et surtout de les aider au mieux à s’endormir seul. 

J’ai vraiment beaucoup aimé ce livre notamment pour ces conseils sensés. J’entends beaucoup (notamment sur les réseaux sociaux), des parents qui restent avec leurs enfants jusqu’à ce qu’ils s’endorment. Je n’ai jamais compris cette pratique. L’auteur explique d’ailleurs pourquoi ce n’est pas une bonne chose à faire, tout comme le fait de partager son lit avec son enfant de manière quotidienne. La nuit n’est pas effrayante, elle est là pour nous reposer, de cette manière l’enfant grandit mieux et de manière épanouie. Il est important que l’enfant se sente rassuré et qu’il comprenne qu’aller dormir n’a rien d’effrayant et n’est pas non plus une punition.

Les différentes histoires sont très chouettes et se lisent très bien à l’oral. N’hésitez pas à y mettre de l’intonation pour capter l’attention des enfants. Comme ils n’ont pas accès aux images, ils ont besoin de se les représenter. C’est une manière différente de lire mais qui est très agréable également, aussi bien pour les parents que les enfants.

Pour chaque histoire vous aurez différents repères sur la tranche d’âge mais aussi sur les aides qu’apportent ces histoires. Très pratique !

N’hésitez pas à découvrir ce livre original et bien pensé.

Envie de découvrir ce livre ?
Commandez le directement sur Amazon en cliquant sur l’image.

Author

Laisser un Commentaire