Livre pour enfants dès 8 ans, 
L’Atlas des bizarreries, 
Larousse, 14,95 euros

Présentation de ce livre pour enfants : Cet atlas est divisé en 8 chapitres  : Europe, Asie, Afrique, Amérique du Nord et du centre, Amérique du Sud, Océanie, Antarctique, cercle Arctique et Groenland.
Chaque chapitre est introduit par une carte du continent concerné. Chaque double page correspond à une région, ponctuée de 10 à 20 anecdotes insolites sur des thèmes variés  : la faune et la flore, les fêtes et coutumes locales, les lieux touristiques, des faits historiques…  On peut suivre un parcours numéroté pour bien repérer chaque région sur chaque carte. Une double-page finale de questions permet de voir ce qui a été retenu de la lecture. Enfin, un index en fin de livre permet de retrouver les pays, régions, villes et lieux plus facilement.

Mon avis : Non, Facebook n’a pas forcément le monopole sur les anecdotes les plus insolites au monde. Il est vrai que nous aimons tous voir des gens se faire mal (oh oui, je sais que je ne suis pas le seul). Mais ici, Larousse nous propose ici une collection d’histoires marrantes et/ou tout simplement bizarres à partager en famille.

Les anecdotes sont rangées par continent et même plus précisément par pays. Je ne sais pas s’il y a une raison là derrière mais je dois avouer que quand on lit 4 ou 5 histoires bizarres sur un certain pays… on commence quand même à se demander ce qu’ils boivent là-bas pour avoir de telles idées. Voici quelques exemples.

Que faire quand les agents du FISC viennent vous voir ? C’est la question que s’est posé Stigen Gard quand il a eu le problème. Sa réponse fût simple : construire sa ferme en haut de la falaise d’un fjord. OK, très bien, mais en quoi cela a-t-il allégé ses problèmes fiscaux ? Il se trouve que la ferme n’était accessible qu’en montant tout en haut d’une échelle. Bien entendu, l’échelle avait tendance à disparaître quand les agents montraient le bout de leurs museaux.

Comment se faire offrir un spectacle ? En route pour Barcelone en Espagne cette fois où une compagnie théâtrale a inventé le « payer pour rire ». Un ordinateur scrute vos zigomatiques pendant le spectacle et vous fait payer en conséquence à la fin de la performance. Si vous avez réussi à rester de marbre… ben oui, le spectacle vous est offert.

Inserito Scidulam : Bien malin sera celle ou celui qui saura me dire à quoi réfèrent ces deux mots… oui c’est du latin mais ça nous l’aurons tous deviné !

Allez je vous donne deux indices : Ces deux mots sont écrits au Vatican et Sur leurs distributeurs de billets.

Là c’est beaucoup plus simple non ? Insérez Votre Carte ! Eh oui, au Vatican, la langue officielle est toujours le latin. Les instructions sur les distributeurs de billets du plus petit état au monde sont bien évidemment… en latin.

J’aime particulièrement ce genre de livre pour enfants. Aucun besoin d’un grand savoir préalable et ici toutes les anecdotes ne font que 4 ou 5 lignes. On peut donc parfaitement imaginer un jeu où l’un de vos enfants choisis un pays, on découvre son drapeau et puis hop, on va lire 2 ou 3 petites histoires marrantes sur le pays.

Cela ne manquera pas de donner lieu à des discussions sur les habitants de ce même pays et vous aurez même l’occasion de les comparer à notre pays. Pour dire que nous sommes les meilleurs (ah ah ! Humour !) ou pour souligner qu’au final nous sommes tous différents et tant mieux…  Je vous laisse en décider par vous-même.

Un livre pour enfants à découvrir en famille !

Author

Laisser un Commentaire