Livre pour ado - Mon pere est un baobabLivre pour ado dès 12 ans, 
Mon père est un baobab, 
Anne-Zoé Vanneau, 
Oskar éditions, 2010, 10,95 euros
note_3

Résumé de ce livre pour ado : Zelda a dix-sept ans quand elle apprend que son père vient de mourir, au loin sur une île. Il n’était pas malade. Il s’est endormi et ne s’est pas réveillé. Pour surmonter son chagrin et apprivoiser la douleur qui la tenaille, elle décide d’écrire. Jour après jour, elle s’aperçoit que tes mots ont un pouvoir qu’elle ne soupçonnait pas. Grâce à eux, non seulement son père revit, mais elle continue de grandir à ses côtés. Car l’amour d’un père pour sa fille, d’une fille pour son père, est plus fort que la mort.

Mon avis : Comme vous le savez sûrement, ce mois de novembre je l’ai consacré aux ouvrages jeunesse traitant de la mort et du deuil. Ce n’est pas un sujet facile ni très réjouissant à aborder, mais c’est nécessaire d’en parler, notamment avec les enfants. Je vous présente donc aujourd’hui un livre pour ado dans cette lignée.

Mon père est un baobab raconte l’histoire d’une jeune fille, Zelda, qui a perdu son père. Celui-ci est mort loin de chez lui et de sa famille. Il était en voyage à Madagascar et comme sa famille n’a pas voulu rapatrier le corps, il a également été enterré là-bas.
Ainsi Zelda nous livre ici ses souvenirs avec son père. Elle va écrire ce qu’elle a sur le coeur pour libérer un peu de sa douleur. Très vite, elle se rend compte, que l’écriture a une puissance très forte sur ce qu’elle ressent.

J’avais commencé ce livre pour ado il y a quelques temps déjà, mais je l’ai arrêté. Et puis comme ce mois-ci je souhaitais lire des livres sur la mort, j’ai décidé de le ressortir de ma PAL. Je vous avouerai qu’une fois encore j’ai eu envie de le reposer. Pourtant c’est un livre très court, mais hélas, je n’ai pas vraiment accroché. Le plus compliqué ici, c’est que je ne saurai trop vous dire pourquoi je n’ai pas vraiment aimé cette lecture.
Pour qu’un livre me transporte, il faut généralement que dès les premières pages je ressente quelque chose, mais là, ça n’a pas pris. L’écriture de l’auteur n’a pas su me capter. C’est vraiment dommage car c’est un sujet qui est vraiment intéressant, et qui peut justement provoquer un tas d’émotions à la lecture. ici, j’ai clairement eu un gros manque d’émotions. je n’ai rien ressenti de particulier, alors que j’aurai dû être vraiment touchée par les souvenirs de Zelda.

C’est un roman vraiment court, une petite centaine de pages seulement, mais que j’ai eu du mal à lire.
A priori le texte correspondrait bien à de jeunes adolescents. peut-être eux, seront-ils plus sensibles aux émotions et aux souvenirs de Zelda.

Ce n’est pas un livre pour ado que je vous recommande, mais peut-être suis-je passée à quelque chose. Si vous l’avez lu n’hésitez pas à m’en parler via les commentaires. 

Author

2 Commentaires

Laisser un Commentaire