Le petit pecheur et le squelette - Les lectures de LiyahLe petit pêcheur et le squelette, Chen Jiang Hong, 
L’école des loisirs, 2013, 17,70 euros, 
Album jeunesse dès 7 ans 
panda_coeur_3

Résumé : Son père le lui avait bien dit : « Il ne faut pas sortir en mer quand le ciel est noir. » Mais comme il n’est plus là pour le lui interdire, le petit garçon part pêcher sous les nuages. Soudain, quelque chose se prend dans son filet. Alors qu’il tire, la tempête se déchaîne. Et voilà que sa prise apparaît. Horreur ! C’est un squelette qui se dresse devant lui. Il a beau fuir, pagayer de toutes ses forces, puis s’évanouir, le petit garçon ne se débarrassera pas du squelette avant d’avoir compris ce que celui-ci est venu lui enseigner…

Mon avis : Voici un album vraiment très particulier et des plus original.

J’ai découvert cet auteur chinois avec l’album Le prince tigre que j’avais adoré. C’est donc avec un certain plaisir mais avec une part d’appréhension que j’ai voulu lire cet album.
Une appréhension, pourquoi ? Tout simplement du fait que cette histoire met en scène un squelette comme l’un des personnages principaux. Je trouve cela vraiment osé pour un album jeunesse. On a rarement vu cela, si ce n’est dans les livres à l’occasion d’Halloween, par exemple, mais ici, nous ne sommes pas du tout dans ce genre d’atmosphère.

L’histoire est celle d’un petit garçon pécheur qui a perdu son père. Bien qu’il se rappelle de ses paroles, face aux dangers de la mer, celui-ci va passer outre. Il va alors faire une rencontre bien particulière, mais surtout très effrayante au premier abord.

Nous allons donc découvrir cette histoire d’amitié bien particulière entre un petit garçon et un squelette. Amitié tout à fait improbable et hors du commun.

La tournure que prend l’histoire est vraiment très jolie. On oublie ce côté sombre et un peu macabre, pour finalement être touché par le personnage du squelette. Il est est fragile et vulnérable. Malgré son allure effrayante, on s’attache à lui et on ressent une certaine peine.
La fin est juste magnifique. On retiendra alors qu’il ne faut pas juger sur les apparences. Il faut aller bien au-delà.

Le petit pecheur et le squelette 1 - Les lectures de Liyah

Les illustrations sont vraiment belles. Elles sont assez sombres, et je ne vous cache pas que le squelette est particulièrement bien fait. Je lui trouve vraiment un côté effrayant, un côté vivant, qui met mal à l’aise au début de l’histoire. C’est sûrement une des choses qui contribuent à rendre cet album si particulier.

Le petit pecheur et le squelette 2 - Les lectures de Liyah

Une fois de plus, je ne suis pas déçue par cet auteur. C’est un nouveau coup de coeur, et je suis vraiment bluffée par l’imagination et l’originalité de cet auteur.

C’est un album coup de coeur que je vous recommande absolument. Attention, il est toutefois à réserver aux enfants un peu plus grand, de 7 – 8 ans environ.


Album lu dans le cadre du challenge Bookineurs en couleurs.
La neuvième session est consacrée au Noir. 

logoalbums2014
Album lu pour le challenge Je lis aussi des albums organisé par Hérisson.

Author

3 Commentaires

    • Je suis devenue fans également ! 😉
      Ce titre est particulier mais vraiment superbe !

Laisser un Commentaire