La petite fille dans la tete - Oskar - Les lectures de LiyahLa petite fille dans la tête, Marie-Aude Murail, Benoit Morel et Rosa, 
Oskar, Trimestre, 2012, 14,95 euros, 
Roman jeunesse dès 10 ans
note_4

Résumé : Il y a une petite fille qui vit dans la tête d’une grande personne. Elle a 5 ans, mais elle est beaucoup plus petite qu’une petite fille de cinq ans puisqu’elle tient dans la tête de la grande personne. On ne sait pas si cette petite fille a des parents. Elle, elle pense qu’elle en a, mais qu’ils ont dû faire un long voyage. Son papa est le roi. Sa maman est la reine. Elle est la princesse. Quand elle attend son papa et sa maman, elle s’assoit sur une chaise en paille, toute petite, qui se trouve dans la tête de la grande personne. Il n’y a pas grand-chose à faire dans la tête de la grande personne. Il n’y a pas un seul jouet. Il n’y a pas d’autres enfants. Il n’y a même pas de maîtresse d’école. Il faut dire que c’est vraiment petit dans la tête de la grande personne.

Mon avis : J’aime beaucoup la collection Trimestre des éditions Oskar. Ce sont des petits romans courts, au texte incisif. Elle aborde des thèmes différents, et à chaque fois surprenants et très souvent touchants.
Cette histoire, signée Marie-Aude Murail m’a bien plus, mais elle me laisse une sensation plutôt étrange.

L’histoire est vraiment originale. C’est celle d’une petite fille de 5 ans. Jusque là rien de bien original, me direz-vous. Mais cette petite fille vit dans la tête d’une grande personne.
Il se dégage une certaine atmosphère de cet album. Les émotions ressenties à la lecture sont assez difficiles à mettre en mots.
Cette petite fille qui vit dans la tête d’une grande personne est tout simplement l’âme d’enfant qui vit en chacun de nous.
J’ai trouvé ce texte assez mélancolique, voir un peu triste même. Cette petite fille enfermée, prisonnière de ce corps d’adulte donne vraiment une sensation étrange, un certain malaise même. Elle semble toujours triste à attendre ses parents. La fin est assez brutale, mais elle reflète tout simplement la vie que nous menons tous.

Finalement, j’ai apprécié ce texte pour toute la métaphore qu’il comporte. C’est vraiment un beau texte. L’idée est originale, et il fallait la trouver. Il fallait également réussir à mettre en mots le fait que certains adultes restent d’éternels enfants.
Marie-Aude Murail a plutôt bien réussi tout cela. Mais je n’arrive pas à m’enlever cette étrange sensation que j’ai ressenti lors de ma lecture.

Du coup, j’ai énormément de mal à définir à quel tranche d’âge convient ce livre. Une dizaine d’années environ, mais cela va dépendre également de la maturité de chacun.

La petite fille dans la tete 1 - Oskar - Les lectures de Liyah

Le texte est joliment illustré, tout en simplicité et en douceur, avec des illustrations douces et mélancoliques.

Au final, c’est un joli petit roman, étrange, certes, mais que je vous invite à découvrir.

Author

4 Commentaires

  1. Une idée originale qui me plait bien ! J’ai aussi une petite fille dans ma tête qui ne veut pas partir bien que j’approche dangereusement de la cinquantaine !!!
    Et puis c’est MA Murail…

    • Je crois bien que c’est le secret de la jeunesse ! C’est important de conserver son âme d’enfant, je pense ! 😉

Laisser un Commentaire