Parfois aller à l’école ce n’est pas drôle. Les enfants appréhendent la séparation d’avec les parents, ou bien ne se sentent pas à l’aise dans cet univers. Parfois c’est tout simplement une passade, une façon de s’affirmer, de se rebeller face au monde des adultes. 
Dans tous les cas, il ne faut pas laisser cette situation s’installer au risque de rendre chaque journée d’école très difficile aussi bien pour les parents que les enfants.
Voici une petite sélection de livres pour en parler !  


Le petit monstre du matin - Ecole des loisirs - Les lectures de LiyahLe petit monstre du matin, Natacha de Bradké et Joëlle Denys, 
L’école des loisirs, 2010, 11,50 euros, 
Albums jeunesse dès 4 ans
 

Résumé : Papa et Maman Taupe prennent tranquillement leur petit déjeuner quand on gratte à la porte. Crich chrach ! Une patte se glisse par l’ouverture et une voix dit :  » Je ne veux pas aller à l’école ! – Pas grave ! répondent Papa et Maman. De toute façon, à l’école, ils n’acceptent pas les petits monstres du matin. Celui-ci n’a qu’à garder la maison en notre absence.  » Et ils s’en vont. Voilà Louise bien embêtée. Quand tout à coup, on gratte à la porte et une voix dit :  » Nous sommes les grands monstres du dehors « …

Mon avis : Ce matin, Louise ne veut pas aller à l’école. Elle a pris sa décision et rien ni personne ne lui fera changer d’avis. Pas de soucis pour ses parents, ils s’en vont et laissent Louise seule à la maison. Alors que Louise est contente d’avoir gagné, elle se rend vite compte que la maison et bien grande et elle se sent très seule tout à coup. Evidemment ses parents n’étaient pas bien loin, et ils décident de lui faire une blague.

J’ai beaucoup aimé cette petite histoire car c’est une situation plutôt radicale pour faire changer le comportement des enfants. Une pointe de peur et là, ils oublient leur caprice et mauvaise humeur. En général ça marche plutôt bien, il faut juste ne pas avoir peur de le faire ! 😉
Avec la petite Louise, effectivement la méthode a été radicale ! Sans énervements, les parents ont réglé le soucis. Bien sûr c’est une histoire, et tout ne se passera pas forcément comme ça dans la réalité. Mais tout de même, le fait de lire cette histoire, les enfants penseront que ses parents peuvent faire la même chose que ceux de Louise, et ils réfléchiront sûrement à deux fois avant de tenter d’imposer leur loi.

L’histoire se laisse facilement lire et sera apprécié des enfants d’environ 4, 5 ans, car elle est assez longue pour les plus jeunes, qui auront du mal à se focaliser.

Le petit monstre du matin 1 - Ecole des loisirs - Les lectures de Liyah

J’ai aimé les dessins simples et aux traits fins. C’est propre et soigné, j’aime beaucoup.
Autre originalité de cette histoire, ce sont les taupes qui sont les héros de cette histoire. Ce sont des animaux que l’on rencontre peu souvent en littérature jeunesse. C’est bien original et bien trouvé. En plus, cela permet de mettre en image leur habitation sous terre. C’est impressionnant pour les enfants et ils seront focaliser sur ces illustrations amusantes.

Un album vraiment très sympa, une histoire drôle et atypique à découvrir !

Je veux pas aller à l'école - Ecole des loisirs - Les lectures de LiyahJe veux pas aller à l’école, Stephanie Blake,
L’école des loisirs, 2007, 12 euros,
Album jeunesse dès 4 ans
 

Résumé : C’est la veille de la rentrée et Simon a une nouvelle réplique préférée. Quand sa maman lui dit: «Tu vas aller à l’école», quand son papa lui promet: «Tu vas apprendre l’alphabet», Simon prend un air effaré et grognon et il crie: «Ça va pas non!» C’est le jour de la rentrée et Simon ne veut pas y aller. Mais une fois sur place, après avoir un peu pleuré, il s’aperçoit qu’on fait plein de choses formidables à l’école. Alors, le soir, quand la maîtresse lui dit qu’il faut partir, savez-vous ce qu’il répond ?

Mon avis : Simon est un petit lapin coquin. L’école il ne veut pas en entendre parler. Pourtant la rentrée approche. Simon est anxieux, et à chaque que ses parents lui parlent d’école il répond la même phrase : « Ca va pas, non ! » Ce que l’on pourrait prendre pour un caprice de la part de Simon, n’est finalement qu’une peur de l’inconnu.
Beaucoup d’enfant connaissent ou on connu la situation de Simon. L’école fait peur, impressionne. Mais une fois qu’on y est quel bonheur de découvrir de nouvelles activités, se faire de nouveaux copains, …

Simon est un petit personnage qui connait beaucoup d’aventure. Peut-être le connaissez-vous déjà. Il est rigolo et espiègle et plait beaucoup aux enfants.
Les histoires de ce petit lapin se lisent avec plaisir et aussi bien les petits que les grands accroche à cet univers plein d’humour et de tendresse.

Chaque double page se compose de la même manière, le texte à gauche écrit plus ou moins gros, selon les besoin de l’histoire, et l’illustration à droite.
Le texte est court simple, et toujours très drôle. J’aime ce jeu sur la taille d’écriture qui traduit l’intensité de l’histoire.

Je veux pas aller à l'école 1 - Ecole des loisirs - Les lectures de Liyah

Les illustrations n’ont rien d’exceptionnel, il faut bien l’avouer. C’est très simple et peu fourni en détails. Pourtant, je ne sais pas, il y a un certain charme tout de même, qui fait qu’on accroche à l’univers de Simon.
J’aime les expressions de Simon qui se lisent sur sa frimousse. On ressent un certain humour et une certaine délicatesse malgré tout dans ce coup de crayon au premier abord très simpliste.
Je pense que cet attachement se fait au fil du temps, à la lecture des différents albums de Simon.

Si vous ne connaissez pas encore Simon, je vous encourage à découvrir ce petit lapin. Cet album est rigolo et tendre et surtout il dédramatisera les passage à l’école qui peut être assez angoissant pour les enfants.

Sam apprend à aimer l'école - Dominique et Cie - Les lectures de LiyahSam apprend à aimer l’école, Sophie Martel et Christine Battuz,
Dominique et compagnie, J’apprends la vie, 2010, 14 euros,
Album jeunesse dès 5 ans
 

Résumé : Sam n’aime pas beaucoup l’école. Ce qu’il préfère, c’est jouer avec ses petites araignées en plastique et s’amuser dehors avec son amie Léa. Celle-ci aime bien l’école. Ce qu’elle préfère par-dessus tout, c’est recevoir des récompenses. Plus Léa obtient d’étoiles dans son carnet, plus elle a envie de travailler fort. Un jour, les deux amis découvrent une fourmilière dans la cour de récréation. Leur enseignante remarque leur intérêt pour les fourmis; elle décide alors de réaliser un projet en classe. C’est ainsi que Sam apprendra à aimer l’école en s’investissant dans la construction d’un vivarium, tandis que Léa, découvrira que le plaisir d’apprendre vaut mieux que bien des étoiles !

Mon avis : Sam n’aime pas l’école. Ce qui le passionne, ce sont les insectes, mais sa maitresse ne partage pas sa passion. Les vacances approchent, Sam est heureux, il peut jouer tranquillement sans penser à l’école. Puis vient la rentrée, Sam a une nouvelle maitresse, et il semblerait qu’elle aussi aime les insectes.

Cette histoire traite de la motivation chez les enfants. Pas toujours évident de comprendre pourquoi un enfant ne veux pas aller à l’école : la peur, les conflits, le manque d’intérêt et de motivation ? Les causes peuvent être multiples, et ici, on parle ouvertement de celui de la motivation. Il n’y a pas de mal à dire que l’on n’est pas motivé par l’école. La motivation chez l’enfant fait directement référence à la perception qu’ils ont d’eux-mêmes. Les causes peuvent être multiples : difficulté de la tâche, fatigue, aptitude intellectuelle, qualité de l’enseignement, …

Dans cette histoire, Sam va être motivée par sa maîtresse, mais aussi par sa passion qui va être partagée et mise en avant à l’école. Sam va montrer de quoi il est capable. Il est brillant dans ce domaine, se donne du mal et est fière de lui. Son amie, Léa qui est motivée uniquement par le gain remportée (ici des bons points, qui ne sont plus d’actualité avec la nouvelle maitresse), se décourage vite et sa motivation fléchie a vu d’oeil. Mais avec l’aide de Sam, elle reprend le dessus.

J’ai vraiment beaucoup aimé cette histoire car elle permet de désamorcer un sujet peut être difficile à aborder avec les enfants. Souvent eux-mêmes n’ont pas conscience d’où peut venir ce manque de motivation. A l’aide de cette histoire, les parents poseront peut-être plus facilement les bonnes questions, et les enfants comprendront sûrement plus ce qui les rebutent à la tâche, et au contraire, ce qui les booste.

L’histoire est simple, mais très efficace et vraiment bien écrite. Les plus jeunes n’auront aucun mal à saisir l’histoire ainsi que les aboutissants de celle-ci. L’histoire de Sam est tirée du quotidien de n’importe quel enfant.

Sam apprend à aimer l'école 1 - Dominique et Cie - Les lectures de Liyah

Les illustrations sont simples, rien de bien extraordinaire, mais elles restent très jolies et agréables. Mais je vous avouerai que ce qui est le plus intéressant dans cet album, c’est évidemment le contenu.

J’ai beaucoup aimé aussi, la double page d’informations, qui se trouvent à la fin de l’ouvrage. Ecrite par une psychoéducatrice, elle est pleine de bons conseils qui permettront aux adultes d’y voir plus clair dans le comportement de leurs enfants.

Cette collection, J’apprends la vie, regorge de thèmes riches et variés. Des thèmes délicats parfois, d’autres tirés du quotidien, et qui touchent forcément beaucoup de jeunes enfants. Je sens que je vais vous parler régulièrement de cette très chouette collection, idéale pour ouvrir le dialogue avec les enfants.

Ce titre, Sam n’aime pas l’école est forcément à lire si vous rencontrez ces petits soucis avec votre enfant.

Canaille ne veut pas aller à l'école - Casterman - Les lectures de LiyahCanaille ne veut pas aller à l’école, Jean Leroy et Emile Jadoul,
Casterman, 2013, 5,50 euros,
Album jeunesse dès 3 ans
 

Résumé : « L’école, c’est nul et en plus il pleut ! » bougonne Canaille. Mais maman a de bonnes idées pour le faire changer d’avis…

Mon avis : Je vous ai présenté Canaille il y a quelques temps à travers deux petits albums. Avec mes garçons on avait bien aimé ces histoires simples qui touchent les petits car proches de leur monde.
Nous retrouvons donc Canaille dans une nouvelle aventure.
Aujourd’hui, Canaille ne veut pas aller à l’école. C’est décidé, il sera bien mieux à la maison avec maman et sa petite soeur Cannelle. En plus il pleut aujourd’hui !  Mais maman ne cède pas !

Quel enfant n’a jamais essayé, un matin alors qu’il était un peu grognon, d’échapper à l’école ? Ils l’ont tous fait, et ils ne seront pas les seuls ! Cet album aborde donc avec humour et tendresse ces petits moments délicats à gérer pour les parents, mais qui sont la plupart du temps seulement passagés. Aux parents d’être fermes et de ne pas céder.

Les enfants vont apprécier cet album, car Canaille est un petit personnage attachant et qui leur ressemble. Canaille vit des aventures comme celles de tous les petits enfants. Le quotidien et la vie de tous les jours sont mis en avant. C’est simple mais efficace avec les enfants !
Cette histoire qui aborde en particulier l’école et surtout l’envie de ne pas y aller pourra aider beaucoup d’enfants et de parents qui se trouvent dans cette passade très désagréable. Comme vous vous en doutez, la chute se termine bien et évidemment Canaille est content de retourner à l’école et de retrouver ses copains. Les petits pourront alors être rassurés.

Canaille ne veut pas aller à l'école 1 - Casterman - Les lectures de Liyah

Les dessins sont sympas, même si ils n’ont rien d’exceptionnels. C’est enfantin et très simple. Ca plait aux enfants et c’est bien là l’essentiel.

Ce que j’aime également avec ce livre c’est que toutes les pages sont plastifiées, donc même les plus petits peuvent le manipuler sans risquer de l’abimer.

Canaille est un petit personnage à découvrir, drôle et attachant, il ressemble à beaucoup d’enfants ! 😉


Author

2 Commentaires

  1. Bonne sélection et très bonne idée d’en parler avec les enfants je pense comme toi que cela évite les moments pénible après.

    • Oui surtout que souvent ça commence juste pour tester les parents, mais ça peut vite s’installer, hélas !
      Merci à toi, Vanilla !

Laisser un Commentaire