Histoire pour enfants dès 5 ans,
La rumeur, 
Zaza Pinson, Christine Davenier, 
Kaléidoscope, 13 euros

Présentation de cette histoire pour enfants : Un nouveau vient d’arriver à l’école. Il est couvert de piques, il se roule en boule, il fait de drôles de bruits en mangeant… Bref, il est TROP bizarre. Alors quand Chiot perd son goûter, c’est lui qu’on accuse. Évidemment. 

Mon avis : Le harcèlement scolaire est un sujet dont on parle beaucoup ces derniers temps, et c’est d’ailleurs tant mieux, sauf que, je trouve, qu’on en parle plus aux grands du collège et du lycée, mais pas aux plus jeunes, et c’est un tort, je pense. En effet, très tôt les élèves peuvent se montrer assez cruels entre eux. Du coup, très vite, certains enfants se retrouvent vite mis à l’écart des autres subissant moqueries et brimades de la part de leurs camarades. Afin que ces situations ne s’installent pas, il est primordial que les enfants puissent en parler très tôt à leurs parents. Je pense donc que ce genre d’album sera un excellent support pour que les enfants puissent en parler s’ils se trouvent dans ce genre de cas.

Les plus :

– Une histoire pour enfants qui aborde donc, un sujet vraiment délicat mais tellement essentiel. Il n’y a rien de pire que de laisser s’installer l’angoisse d’aller à l’école à cause de méchants camarades. Ce livre pourra être une base de discussion entre parents et enfants, idéal pour désamorcer une situation délicate où les plus jeunes on peut-être peur de parler, où ne savent peut-être même pas comment en parler.
– C’est une histoire pour enfants bien adaptée aux plus jeunes. Mon plus petit de 4 ans et demi a bien compris l’histoire. Mes grands l’ont tout aussi bien comprise évidemment, mais ce qu’ils ont retenu de ce texte c’est de la tristesse. Je sentais que pendant la lecture ils étaient très silencieux et à la fin ils m’ont dit être triste pour Hérisson.
– Je pense que cette histoire pour enfants est bonne à faire lire à tous les enfants, qu’ils se trouvent dans la situation de Hérisson, ou non. Finalement, ils peuvent également se trouver de l’autre côté, avec les enfants moqueurs. Parfois, les enfants de cet âge ne comprennent pas la portée de tout cela, et se retrouve tout simplement du côté de la majorité, tout simplement. Il est donc tout aussi important de leur faire comprendre que cela ne se fait pas et que cela peut même être dangereux.

Les moins :

Mes enfants n’ont pas aimé la fin de cette histoire. En effet, celle-ci nous laisse sur une sensation assez étrange. On ne sait pas vraiment ce que devient Hérisson. Cela ne leur a pas plus, mais je pense, que c’est aussi l’occasion de montrer aux enfants que certaines situations peuvent ne pas se réparer si une partie à pousser le bouchon trop loin.

Une histoire pour enfants au sujet délicat. A découvrir !

Author

Laisser un Commentaire