Littérature jeunesse Banzai Sakura - Oskar - Les lectures de LiyahLittérature jeunesse dès 10 ans
Banzaï Sakura, Véronique Delamarre Bellégo, 

Oskar, 2014, 13,95 euros, 
note_4

Résumé de ce livre littérature jeunesse : Sakura Yamanakako, une japonaise de 11 ans arrive en milieu d’année dans la classe de Joséphine, dite Jo, et de Fabio le caïd. Si Jo devient vite sa meilleure amie, Fabio accueil chaque matin la nouvelle venue avec des surnoms aussi bêtes que racistes. Sakura ne bronche pas, jusqu’au jour où le garçon la traite de « sexy sushi ». C’en est trop… la guerre est déclarée ! Fabio le macho va découvrir un peu tard qu’on ne s’en prend pas impunément à l’héritière des samouraïs. 

Mon avis : Jusqu’à présent, j’ai lu trois livre de Véronique Delamare Bellégo, que j’ai tout particulièrement aimé. Banzaï Sakura vient de sortir, et je n’ai pas attendu longtemps avant de le sortir de ma PAL. Il faut dire que non seulement j’aime beaucoup l’auteur, mais en plus, cette fois-ci, elle aborde le thème du Japon, de ses traditions et coutumes, au travers de son personnage, Sakura. Comme j’aime beaucoup le Japon, je me faisais une joie de le lire.

Sakura est une jeune élève japonaise qui arrive en France, alors que son père a accepté un travail dans notre pays. Sakura doit s’intégrer à son nouveau pays, ses nouvelles moeurs, ses nouveau camarades, … Bref c’est tout un nouvel environnement pour elle. Si la plupart de ses camarades l’accueil avec plaisir, ce n’est pas le cas de Fabio. Fabio, c’est une vraie terreur. Il ne respecte rien ni personne. Il ne cesse d’harceler Sakura, qui reste jusqu’ici imperturbable, jusqu’au jour où Fabio va franchir la limite du supportable pour Sakura. La guerre est alors déclarée.

Ce livre de littérature jeunesse est encore une fois une excellente découverte. J’ai une fois de plus était conquise par l’écriture de Véronique Delamarre Bellégo. Elle aborde ici des thèmes que j’affectionne tout particulièrement. On y parle, comme je vous l’ai dis, du Japon, bien sûr. A travers Sakura, on comprend très bien la mentalité des japonais. Ce sont des personnes calmes et loyales, très respectueuses des personnes et des lieux. Mais ils ne se laissent pas faire pour autant, et peuvent se montrer redoutable. Les Samouraïs font partis de leur histoire, il ne faut pas l’oublier !
J’ai beaucoup aimé la différence entre Sakura et Fabio. Ces deux personnages sont si différents. Hélas Fabio rappellent certains enfants, qui ne sont pas forcément méchants, mais qui veulent à tout prix se faire remarquer, et ce par tout les moyens. Ils n’hésitent pas à rabaisser les autres, pour se valoriser. Mais ici, on comprend bien que ce n’est pas la bonne méthode. Sakura va montrer que l’intelligence et la sagesse valent bien plus.

A travers ce livre de littérature jeunesse, les enfants vont découvrir que ce n’est pas parce que quelqu’un est différent de nous, qu’il n’a pas le même aspect physiques, ou bien les mêmes façons de vivre, qu’il est inférieur. Fabio incarne l’archétype de l’enfant raciste. Il ne sait pas vraiment ce que cela veut dire, mais ses propos sont graves et désobligeants. C’est pourquoi de telles valeurs doivent très tôt se transmettre aux enfants. il faut respecter les autres qu’importe d’où ils viennent. Il ne faut porter aucun préjugés. Fabio va bien vite le comprendre.

C’est un livre de littérature jeunesse qui se lit vraiment bien. Il est écrit sous forme de journal. C’est Joséphine, une camarade de Sakura qui l’écrit. De plus, il y a une petite note de surnaturel qui y est apporté, et ce n’est pas déplaisant du tout. Cela donne une petite touche de mystère et suscite la curiosité du lecteur.
J’ai beaucoup aimé les nombreuses références au Japon et à ses coutumes. Cela permet d’en apprendre un peu plus sur ce pays, et franchement, on devrait prendre beaucoup de leur mode de vie, je trouve. Mais cela est un autre débat.

C’est un livre de littérature jeunesse que je recommande vivement aux jeunes enfants d’une dizaine d’années environ. Je suis certaine qu’il plaira au plus grand nombre.

Author

Laisser un Commentaire