Bande dessinée dès 14 ans, 
21 jours avant la fin du monde, 
Silvia Vecchini, Sualzo, 
Rue de Sèvres, 16 euros

Présentation de cette bande dessinée : C’est l’été, Lisa reçoit une visite inattendue. C’est Alex, son ami d’enfance, tous les deux étaient inséparables il y a encore quelques temps. Quatre années ont passé depuis qu’il est parti et pourtant la complicité revient très vite entre eux. Ils reprennent leurs jeux et leur projet de construire un radeau dont les premières pièces sont encore là, abandonnées. Peu à peu, Lisa réalise que pour Alex ce n’est plus un jeu. Quelque chose a changé, des non-dits semblent préoccuper son ami. Cela aurait-il à voir avec le décès de sa mère et le départ précipité d’Alex et son père des années plus tôt ? Que s’est-il vraiment passé le 15 août de cet été-là sur le lac ? Lisa a 21 jours pour le découvrir, 21 jours avant qu’Alex ne reparte pour de bon. Entre cours de karaté, questionnement, événements inattendus et souvenirs enfouis, Lisa et Alex devront affronter leurs plus grandes peurs pour découvrir la vérité, en sortir grandis, et devenir encore plus amis.

Mon avis : Aujourd’hui je vous présente une chouette BD des éditions Rue de Sèvres. Je suis toujours ravie de découvrir une de leur publication car leurs romans graphiques sont très souvent excellents.

Dans cette BD nous retrouvons, Lisa une jeune fille qui vit avec sa mère dans un mobile home de camping où elle travaille. Lisa aide beaucoup sa mère et nous sommes ici en plein été. Ce récit oscille rapidement entre retour en arrière et présent. On comprend alors que Lisa avait un meilleur ami, Aless, mais qu’il a déménagé à la suite d’un drame où il a perdu sa maman. Lisa n’a plus jamais eu de nouvelles. Mais cet été, Aless fait son retour pour régler quelques affaires avec son père. Ce dernier lui a interdit tout contact. Lisa sent bien qu’un mystère plane autour d’Aless et de son histoire. Elle est prête à lever le voile.

Le titre de cette BD m’a tout de suite attirée, ainsi que sa jolie couverture qui pour moi évoque les vacances.
Cette lecture fut à la hauteur de mes attentes. On y retrouve une ambiance assez particulière mais qui prend tout de suite le lecteur dans ses filets. On y mêle les souvenirs d’enfance et d’adolescence, l’amitié, l’amour, la famille, le drame, l’enquête, … Tout cela sur fond de karaté, puisque l’on y retrouve très souvent les preceptes du karaté qui font de ce sport une discipline de tous les instants. Bref c’est un récit très bien mené que l’on suite avec plaisir.

C’est une BD que je conseillerai aux lecteurs ados aux alentours de 13 ou 14 ans. Mon fils de 11 ans a essayé mais il n’a pas du tout accroché. Je pense qu’il faut une certaine maturité pour pouvoir l’apprécier à sa juste valeur. De plus, il y a tout de même un drame familial qui pourrait « choquer » les plus jeunes.
En tout cas c’est une BD à lire cet été, je trouve qu’elle correspond tout à fait à cette époque de l’année.

Les dessins sont également très sympas. C’est léger, coloré, dynamique et simple à la fois. Un joli travail.

Une chouette BD à découvrir cet été !

Envie de découvrir cette bande dessinée ?
Commandez-la directement en cliquant sur l’image !

Author

Laisser un Commentaire