Titre : La nouvelle vie d’AliénorLa nouvelle vie d'Alienor - Pétigny - Les lectures de Liyah
Auteur : Aline de Pétigny
Éditeur : Pour penser à l’endroit
Date de sortie : Octobre 2011
Imprimé en France
Pages : 16
ISBN : 978-2-915125-88-7
Prix : 7 euros
Genre : Album jeunesse dès 5 ans
Thèmes : Divorce, Amour, Famille

D’autres albums d’Aline de Pétigny sur mon blog.

Paroles de fée - Petigny - Les lectures de Liyah

Résumé : Une histoire pour parler de la séparation d’un couple et des interrogations d’un enfant sur sa nouvelle vie.

Pandore en pense quoi ? Alienor est une petite fille qui avait tout pour être heureuse … avant ! Avant quoi ? C’est assez difficile pour elle à définir sa situation, mais elle sent bien qu’un malaise s’installe entre ses parents, et c’est alors toute la famille qui en fait les frais !
Un beau jour, ses parents vont lui annoncer qu’en effet quelque chose à changer entre eux, mais finalement ça ne changera pas grand chose pour elle.
Alienor en profite alors pour parler ouvertement de ses peurs, de ses craintes, de ce qu’elle a entendu dire, …
Ses parents vont alors la rassurer.

Bon alors personnellement j’ai été un peu déçue par ce titre car il fait référence à une famille parfaite et exemplaire, voir même quelque peu irréaliste.
Dans tous les divorces et séparation, même si les parents font au mieux pour que les enfants n’en pâtissent pas, il y a forcément des pots cassés, forcément les choses changent pour tout le monde et rien ne sera plus jamais comme avant.
J’ai trouvé cette conception de la rupture un peu trop « idéalisée ».
J’ai trouvé ça faux de dire que malgré la séparation, papa, maman et Alienor continueront à faire des choses tous ensemble. C’est peut être vrai le premier mois, le temps de digérer, d’accuser le coup, mais si les parents veulent refaire leur vie chacun de leur côté, c’est complétement impossible.

Étant fille de parents divorcés, c’est forcément un sujet qui me touche, et je pense que malgré tous les efforts possibles des parents, l’histoire d’Aliénor est de l’utopie. Enfin, disons que je ne connais aucune famille où ça s’est passé comme ça.

Cet album part toutefois d’un bon sentiment, et je pense que la volonté première de l’auteur était de rassurer les enfants qui se trouvent dans ce cas, je le conçois, mais en tant qu’adulte, je ne peux m’empêcher de penser que ça revient tout de même à mentir aux enfants ! J’espère me tromper et que dans certaines familles ce soit aussi beau, aussi rose que dans la famille d’Alienor !

Author

Laisser un Commentaire