Titre : Deux filles sur le toit Deux filles sur le toit - A.Kuipers - Les lectures de Liyah
Auteur : Alice Kuipers
Éditeur : Albin Michel
Collection : Wiz
Date de sortie : 4 mai 2011
Pages : 256
ISBN : 978-2-226-21989-3
Prix : 13,70 euros
Genre : Roman jeunes adultes dès 13 ans
Thèmes : Deuil, Famille, Amitié

Acheter sur Amazon

Résumé : Sophie voudrait oublier que sa grande sœur est morte. Pas facile quand tout le monde ne cesse de vous demander si ça va. Sa mère s’isole des heures entières, sa meilleure amie Abigail préfère faire la fête et parler de garçons plutôt que de rester avec Sophie. La jeune fille se réfugie alors dans ses souvenirs de la vie d’avant, quand sa sœur était encore là et qu’elles n’étaient que deux filles ordinaires qui discutaient sur le toit. Jusqu’au jour où Sophie est obligée de se confronter à la tragédie de l’été passé, pour pouvoir enfin regarder vers l’avenir…

Pandore en pense quoi ? Voilà un livre que j’avais très envie de lire et depuis longtemps. Avec Mya, on s’est inscrite au challenge Livra’deux pour pal’Addict, et elle m’a proposé de lire trois livres, dont celui-ci. Ayant lu et adoré Ne t’inquiètes pas pour moi de la même auteur, je n’ai pas hésité à choisir ce titre parmi les trois.
Bon ça n’a pas été le même coup de cœur que pour son premier livre, mais ça a été une jolie découverte.

L’histoire est celle de Sophie, et nous lisons son journal.
Sa vie est quelque peu dévastée. Son père est mort lorsqu’elle était toute petite, et sa sœur est aussi décédée il y a peu de temps, mais au début de notre lecture, nous ne savons pas dans quelles conditions.
Sophie vit donc seule avec sa mère, avec qui elle a des relations très tendues.
Depuis la mort de sa sœur, Sophie, essaie de vivre comme elle peut, tente d’oublier ce qui s’est passé, mais c’est très difficile, vu que tout le monde le lui rappelle constamment, et qu’elle semble quelque peu se sentir responsable de cette mort tragique.

En plus de cela, Sophie connait les problèmes classiques des adolescentes : amitié, amour, … Sa vie est perturbée dans tous les domaines.
Le deuil est bien sûr le thème le plus omniprésent et au travers de ces 250 pages, on vit la douleur quotidienne de Sophie face à cette absence insupportable.

Pourtant, j’ai trouvé la première partie de ce livre un peu long, et j’ai mis un peu de temps avant de rentrer totalement dans l’histoire. Dans cette première partie, j’ai trouvé qu’il y avait un peu trop d’absence de sentiments et de sensibilité. Je suis restée assez détachée de l’histoire, de Sophie, et de ce qu’elle vit. Le récit est assez froid.

Et puis d’un coup, je ne sais plus trop à la suite de quoi, mais je me suis attachée à Sophie, j’ai ressenti sa douleur et sa culpabilité. J’ai été prise dans l’histoire de force et j’ai eu dû mal à lâcher le livre avant la fin.
Chaque chapitre me donnait envie de lire le suivant, et ainsi de suite.

L’histoire prend au fil des pages de plus en plus de profondeur, et acquiert cette dose d’émotions qui lui manquait au départ.

La fin, disons la façon dont est morte Emily, la sœur de Sophie est assez prévisible. Au fur et à mesure des pages, des bries d’informations sont lâchées et on comprend petit à petit ce qui s’est passé.
J’ai trouvé d’ailleurs que ce tragique événement était un joli message de tolérance les uns envers les autres, même si j’aurai aimé que cela soit plus détaillé et approfondi.

Le personnage de Sophie est assez complexe, car elle aimerait vivre comme avant le drame, elle aimerait mettre pose au mal qui la ronge, mais elle ne peut se défaire ce tout ça.
Avec sa mère, elle est particulièrement odieuse. Chacune de leurs disputes est très douloureuse à lire, et je ne peux imaginer ce que sa mère pouvait ressentir dans ces moments. Perdre une de ses filles et être « détestée » par la seconde… Horrible !
Cependant, leur relation va également évoluer, difficilement, mais il faut reconstruire les morceaux petit à petit.

Il y a également Abigail, la meilleure amie de Sophie, amis avec qui elle va se brouiller un moment. J’ai trouvé leur amitié un peu trop superficielle, pour des amies d’aussi longue date. Dans le même temps, chacune à ses problèmes, mais je pense que l’amitié est justement faite pour se soutenir dans les moments difficiles.

Au final ce roman est à lire. Il ne m’a pas autant ému que ce que j’imaginais, mais il m’a bien plu, et c’est l’essentiel !

Pandore recommande les avis de Laure, Liliebook, Mya, Soleya, Clara, Matilda, Fantasia, Lael,

Ce livre a été lu dans le cadre du challenge organisé par Livraddict Livra’deux pour pal’Addict. C’est Mya qui m’a proposé de lire ce livre parmi trois autres. Vous trouverez les livres sélectionnés ici, ainsi que les explications de ce challenge.

3/20

Houla ! Je suis définitivement à la bourre pour mon propre défi perso ! 😉

Author

16 Commentaires

  1. Olala, il faut vraiment que je m’y mette ! Je comprends tes réserves même si j’ai été happée par cette histoire et émue du début à la fin. J’aime vraiment beaucoup Alice Kuipers. Vivement le prochain !

    • Oh je me fais pas de soucis vu comme tu lis vite ! Tu seras dans les temps ! lol !
      En tout cas je te remercie de m’avoir soumis ce livre, car je voulais le lire depuis très très longtemps 🙂

    • J’aurai aimé être émue comme toi ! Mais j’ai tout de même bien aimé ce livre !

  2. il me tente depuis un moment aussi celui-là. Je n’ai encore jamais lu de livre de cet auteur, il faudra bien que je me lance un jour !

  3. Je me le rappelle encore bien. J’avais beaucoup aimé. Je crois que je n’avais rien vu venir, c’est pourquoi j’avais été totalement émue. Avec le recul, une préférence pour Ne t’inquiète pas pour moi.

  4. ça y est ! je l’ai terminé.
    verdict : comme toi j’ai trouvé la première partie plutôt longue. l’installation du suspens autour des circonstances du drame est bien faite mais contient quelques longueurs.
    une lecture sympathique mais qui ne m’a pas autant enchanté que Ne t’inquiètes pas pour moi.

  5. Pingback: Un Petit Bout de Bib(liothèque) | petit aperçu de ma bibliothèque

  6. Ce roman m’a également beaucoup émue, par contre, l’autre roman de l’auteur – Ne t’inquiète pas pour moi – m’avait davantage touchée…

Laisser un Commentaire