Comment vit-on sans maison - Torbillon - Les lectures de Liyah
Comment vit-on sans maison ?, Sandra Laboucarie,
Tourbillon, 2012, 13,95 euros,
Documentaire jeunesse dès 9 ans

Présentation : Comme chaque soir, Shopon et Daniel ont installé leur tente sur le trottoir. La famille d’Asmaou se case dans une minuscule chambre d’hôtel, tandis que Florin et les siens se réchauffent autour du feu, dans leur campement. Pour cette nuit, Marie et sa petite fille, Léa, ont trouvé une place dans un centre d’hébergement…

Comment fait-on pour se laver, se nourrir ou pour se soigner quand on n’a pas de maison ? Comment peut-on aller à l’école quand on ne sait pas où on habitera dans une semaine ? Pourquoi Ali, qui a un travail régulier depuis longtemps, ne peut-il pas louer d’appartement ? Depuis des années, nous vivions dans la même ville, sans nous connaître, sans nous parler. De nos rencontres, de leurs paroles, j’ai voulu faire ce livre. Il parle de la vie de tous les jours, du courage, de la dignité, de ceux qui, comme des centaines de milliers de personnes, sont privées de logement en France aujourd’hui.

Mon avis : Dans cette collection, j’ai lu il y a quelques temps Qui fait voler les enfants ? J’avais déjà repéré les nombreuses qualités de cette collection.
Avec ce thème à la fois difficile mais intéressant, j’ai vraiment pu apprécier ce livre, très détaillé, très instructif et intéressant.

La misère on la croise partout, en bas de nos immeubles, au coin de la rue, … Parfois, on se dit qu’il serait plus simple de fermer les yeux et de continuer notre vie, comme si tout cela n’existait pas. Toutefois, ce n’est pas la solution. Ce n’est pas non plus ce qu’il inculquer à nos enfants.

La pauvreté n’est pas toujours celle que l’on imagine. Dans la rue, il n’y a pas que des alcooliques, des fainéants, et tout autres préjugés !
Dans la rue, il y a aussi des gens qui travaillent, des familles en demande d’asile, des personnes âgées, des personnes malades, …
Ce documentaire rappel tout cela, pointe les choses que l’on oublie, qu’on se rend pas forcément compte, où qu’on ne savait pas tout simplement.

A travers ces pages, nous suivons des personnes qui vivent dans la rue, qui nous raconte leur histoire. Cela rend la misère (hélas) plus réelle, mais je pense que cela est nécessaire pour faire prendre conscience aux enfants (mais aussi aux adultes) que derrière ces mains qui se tendent dans la rue, il y a une histoire, très souvent difficile et triste, un présent insupportable, et un énorme désespoir.

Chaque double page répond à une question précise : A quelle adresse les sans-abri peuvent-ils recevoir du courrier ?, Où dormir à l’abri ?, Comment aller à l’école quand on n’a pas de maison ?, Comment combattre la misère ? …

Comment vit-on sans maison 1 - Torbillon - Les lectures de Liyah

Chaque page est très colorée, pleine de photos et avec des petits personnages dessinés pour rendre ce documentaire agréable malgré le sujet sensible.

Les informations sont données sous forme de petits paragraphes clairs et concis.

Comment vit-on sans maison 2 - Torbillon - Les lectures de Liyah

Comment vit-on sans maison 3 - Torbillon - Les lectures de Liyah

C’est un livre qui m’a mis mal à l’aise, car forcément ces situations font peurs, surtout lorsque l’on se rend compte que même des personnes qui travaillent ne sont pas à l’abri.

Je vous recommande vivement ce petit documentaire qui est tout simplement excellent. A partager absolument avec les jeunes !

 

Author

2 Commentaires

    • Oui il est vraiment très très bien fait ! J’ai été agréablement surprise. C’est vraiment un doc à découvrir !

Laisser un Commentaire