Livre jeunesse - 8 minutes et 19 secondesLivre jeunesse dès 5 ans, 
8 minutes et 19 secondes, 
Rascal et Hubert Grooteclaes, 
L’école des loisirs, Pastel, 2014, 13,50 euros
note_2

Résumé de ce livre jeunesse : Il faut 8 minutes et 19 secondes pour que la lumière du soleil parvienne jusqu’à la Terre. Tes yeux allaient plus vite pour me dire que tu m’aimais. Comme le secret des arbres, ma tristesse est cachée. Comme l’oiseau arc-en- ciel envolé entre soleil et pluie. Mais les hirondelles reviendront.

Mon avis : Voici un album on ne peut plus particulier sur le thème une fois de plus de la mort et du deuil.

La couverture indique déjà que l’on va se retrouver face à un album assez particulier, car ici il n’y a pas d’illustrations mais des photos. C’est plutôt original pour aborder de tels thèmes et pour un livre jeunesse qui se destine à des enfants.
Je vous avouerai que c’est ce qui m’a poussé à la curiosité. Je voulais vraiment savoir comment tout ça avait été abordé, et ce que donner vraiment l’intérieur.

Hélas je suis globalement déçue. Je n’ai pas du tout accroché à ce concept de photos et surtout pas pour des enfants. Si certaines sont pas mal, il y en a d’autres que je n’ai pas du tout aimé.
Bien évidemment les tons sépias donnés aux photos sont faits pour coller à cette ambiance de deuil et de tristesse, mais je trouve que dans un album pour enfants c’est vraiment trop.
D’ailleurs ces photos n’ont, hélas, pas susciter d’émotions en moi, comme ça aurait dû être le cas.

8 minutes et 19 secondes 1

Quand au texte, je ne nie pas qu’il est plutôt joli et poétique. On suppose que c’est la petite fille qui raconte l’histoire, même si rien de cela n’est dit. Elle se remémore quelques souvenirs avec la personne qu’elle a perdu.
Alors oui, c’est doux, mais là encore, j’ai eu du mal. Je n’aime pas tout ce qui est poésie. C’est quelque chose de très personnel, je trouve et j’ai parfois du mal à être touchée par ce genre. Ce fut, hélas, le cas ici. Une fois encore, je n’ai rien ressenti de particulier, l’histoire, ni les mots ne m’ont touché. Je trouve également que c’est vraiment tout particulier pour des enfants, surtout pour la tranche d’âge à qui se destine l’ouvrage. Je trouve cela beaucoup trop abstrait. Pas sûre que ce soit le meilleur livre jeunesse pour parler de la mort à des enfants.

Voilà, je ressors donc, globalement déçue de cette lecture. Ce n’est pas un livre jeunesse qui correspond à de jeunes enfants, je trouve. En revanche, pour les plus grands, et même les adultes qui aiment les choses poétiques et les photos originales, alors pourquoi pas. A voir selon vos goûts. 

Author

Laisser un Commentaire