Kotori le chant du moineau - nobi nobi - Les lectures de LiyahKotori Le chant du moineau, Samantha Bailly et Shigatsuya, 
nobi nobi !, Soleil flottant, 2013, 13,75 euros,
Album jeunesse dès 6 ans

Résumé : Dans une lointaine contrée vit un vieillard nommé Yûjirô. Un jour de promenade dans la forêt, il découvre un moineau blessé. Bien décidé à le sauver, Yûjirô le ramène dans la maison qu’il partage avec son épouse afin de lui prodiguer tous les soins nécessaires. Il baptise le petit rescapé Kotori, et une très belle amitié se noue rapidement entre l’homme et l’oiseau. Néanmoins, possessive et jalouse, l’épouse de Yûjirô ne voit pas le nouvel arrivant d’un très bon œil…

Mon avis : Depuis quelques temps, Samantha Bailly est très connue, notamment pour son roman Ce qui nous lie. Pour ma part, je ne la connais pour le moment que dans le registre de l’album pour enfant, mais je suis d’ores et déjà conquise. L’année dernière, j’étais tombée sous le charme de son album, La princesse au bol enchanté. Dans le même registre, je découvre aujourd’hui, Kotori Le chant du moineau, et c’est un nouveau coup de coeur.

Yûjirô est un vieillard qui lors d’une de ses balades en forêt découvre un moineau blessé. Il décide de l’emmener chez lui et de le soigner. Au fil des jours, c’est une véritable amitié qui se développe entre le vieil homme et le moineau. Sa femme, est très mauvaise, elle ne voit pas cette amitié d’un très bon oeil. Elle est mauvaise et à un fond clairement méchant. Le moineau en vient à se sauver. Le vieillard part alors à sa recherche.

Pour faire claire et simple, je dirai que cette histoire est absolument magnifique tout simplement. Elle est digne des contes traditionnels japonais. On ressent toute cette ambiance douce et poétique, mais aussi le côté plus sombre de cette histoire.
Ce conte met en avant l’amitié, la bonté de ce vieillard, en opposition à la cruauté et à la jalousie de sa femme. Je me demande toujours d’ailleurs comment les bons hommes se finissent toujours avec des méchantes épouses dans ce genre de contes. Enfin bon, ça c’est une autre histoire !

La fin de ce conte est très belle, pleine de magie et on appréciera cette petite moralité qui fait d’un conte ce qu’il est !

Samantha Bailly a une fois de plus su parfaitement adapter un conte traditionnel venu d’ailleurs, le Japon en l’occurrence. La touche japonaise est bien présente et n’a pas du tout était dénaturé. Un grand bravo !

Kotori le chant du moineau 1 - nobi nobi - Les lectures de Liyah

Côté illustrations c’est juste MAGNIFIQUE ! Un gros coup de coeur pour cette dessinatrice qui a un véritable don entre les mains.
Son trait est fin, doux et délicats, quand aux couleurs, elles sont à couper le souffle. Elles sont lumineuses, envoutantes et pleine de contrastes. Chaque page est une merveille !

Kotori le chant du moineau 2 - nobi nobi - Les lectures de Liyah

Kotori le chant du moineau 3 - nobi nobi - Les lectures de Liyah

Kotori le chant du moineau 4 - nobi nobi - Les lectures de Liyah

A la fin de l’ouvrage, vous trouverez quelques informations très intéressantes sur le conte en lui-même, ainsi que les coulisses du livres où l’on découvre quelques croquis et recherches dans le travail de l’illustratrice.

Comme toujours avec les éditions nobi nobi !, le livre est d’excellente qualité, soigné et magnifique tout simplement !

Un album incontournable ! Un coup de coeur que je vous recommande absolument !

 Retrouvez la vidéo de présentation de cet album sur Youtube !

Je vous ai convaincu ? Venez tenter votre chance sur le blog pour gagner un exemplaire de ce livre ! 😉

Author

4 Commentaires

  1. Bonsoir,

    Grâce au concours nous l’avons remporté, lu, que dis-je ? Dévoré ! Un gros coup de coeur ici aussi ! Bonne soirée

Répondre à Mia Annuler la Réponse