Histoire pour enfants dès 3 ans, 
Le sommeil a disparu !, 
Clémence Sabbagh, Fabien Öckto Lambert, 
Gautier Languereau, 10,50 euros

Présentation de cette histoire pour enfants : Georges l’a pourtant cherché partout : sous sa couette, derrière son lit, au-dessus de l’armoire, derrière la porte, dans la cuisine et même dans le garage. Mais rien. Aujourd’hui, il n’est pas venu. Qui donc ? Eh bien, le Sommeil, pardi ! 

Mon avis : Ah le sommeil ! C’est toute une histoire. Certains posent leur tête et ne sont plus là alors que d’autres doivent attendre bien longtemps afin que ce dernier montre enfin le bout de son nez. Pour les enfants c’est pareil, et puis il y a certaine période où s’endormir est plus difficile que d’autres.

Ce que j’ai aimé :

L’histoire est vraiment top ! On a beaucoup aimé à la maison ! Cette personnification du sommeil est franchement amusante et il est certain que parents comme enfants apprécieront cette petite touche d’humour. Personne n’y sera insensible ! Tous ces petits animaux qui sont à la recherche de leur sommeil disparu est une idée vraiment bien trouvée. Ils cherchent alors conseils auprès d’animaux plus expérimentés comme le loir, les moutons ou encore la marmotte. Mais qui va apporter la solution miracle pour retrouver ce sommeil si précieux ?
Je pense que cette histoire pour enfants aidera également les plus petits à trouver le sommeil plus facilement. C’est une histoire vraiment parfaite pour le rituel du couché.
Les illustrations sont vraiment top ! Elles sont à la fois douce et pleine d’humour ! Une vraie réussite ! Elles sont de Fabien Öckto Lambert, un illustrateur très doué que l’on aime beaucoup sur le blog.
– Le texte est vraiment super ! Un petit peu long mais qui permet justement une histoire bien construite qui tiendra en haleine petits et grands, qui suivront avec plaisir les aventures de ces petits animaux tellement attachants.

Ce que j’ai moins aimé :

– Franchement pas de point négatif ! L’histoire est vraiment très sympa !

Une chouette histoire pour enfants !

Author

Laisser un Commentaire