Histoire pour enfants dès 5 ans,
Pom Petidom : La princesse aux mille caprices, 
Kim van Kooten, Noëlle Smit, 
Glénat Jeunesse, 13 euros

Présentation de cette histoire pour enfants : Qui a dit que les princesses étaient douces et obéissantes, polies et charmantes ? Pom Petidom, pourtant princesse de son état, n’en fait qu’à sa tête ! Là, elle attend la visite de Tobias le Blondinet, du royaume Au-coin-à-gauche, pour une visite royale. La dernière fois qu’ils se sont vus, ils avaient six ans et Tobias s’était montré très discret, voire inexistant. Une année entière s’est écoulée : elle l’imagine fièrement harnaché sur son cheval, arborant quelques tatouages et venant lui jouer des airs de guitare. Hélas, le jeune prince a l’air tout aussi sérieux et peu enclin à se plier à ses caprices que l’année précédente. Vont-ils enfin réussir à se comprendre lors de cette soirée-pyjama peu protocolaire ? La rencontre au sommet va-t-elle tourner au vinaigre ?

Mon avis : Aujourd’hui, je vous invite à découvrir une histoire peu banale des éditions Glénat Jeunesse.

Dans cette histoire pour enfants, nous retrouvons la princesse Pom. Celle-ci est loin d’être conforme à l’image des princesses comme on les imagine. Habituellement les princesses des livres sont douces, gentilles, polies, obéissantes et charmantes. Pom elle, a un caractère bien trempé et n’en fait qu’à sa tête. Ici, elle attend la visite du prince Tobias. Lorsqu’ils se sont vus l’année précédente, l’entente est loin d’être parfaite. Tobias est très calme et discret. Elle espère que cette année, Tobias se sera un peu décoincé. 

Que vous dire de cette histoire, si ce n’est qu’elle est on ne peut plus originale. Ici, on est loin des histoires de princesses habituelles. Loin des clichés, très loin des clichés, puisque l’on va même inverser parfois les rôles entre le prince et la princesse. Une histoire qui sort donc du lot pour son côté adorablement extravagant. C’est plein d’humour et surtout on met un coup de pied aux idées reçues et aux idées que l’on pourrait juger arriéré. 

C’est une histoire à proposer aux enfants dès 5 ans, et aux plus grands de primaire. Il faut savoir que le texte est assez long tout de même et je pense qu’il faut la faire découvrir aux enfants qui ont l’habitude des histoires et qui aiment les récits aussi riches. Bien évidemment, cette histoire conviendra aussi bien aux filles qu’aux garçons, mais la question ne se pose même pas ! 

Les illustrations sont sympathiques et rigolotes. Elles se marient totalement à cette histoire, à l’ambiance et au ton qu’a voulu donner l’auteure. C’est très sympa et dynamique.

Une histoire originale et pleine d’humour !

Author

Laisser un Commentaire