Histoire pour enfants dès 5 ans, 
#boucledor
Jeanne Willis, Tony Ross, 
Little Urban, 14,50 euros

Présentation de cette histoire pour enfants : Il était une fois une fille aux cheveux d’or qui se servait de son portable pour poster ses photos et ses vidéos. Qu’y a-t-il de mal à ça ? 

Mon avis : Voici une histoire pour enfants drôlement originale. On connait tous la célèbre histoire de Boucle d’or. Ici, on retrouve une version très moderne et rigolote de ce conte ultra connu. Cet album est édité chez Little Urban, une très chouette maison d’éditions.

Cette histoire pour enfants est franchement très originale. En effet, on retrouve ici la base du conte de Boucle d’or mais que l’auteure a mis au goût du jour avec des repères très modernes. Personnellement, j’adore les détournements de contes alors celui m’a vraiment beaucoup plus

– Comme je vous l’ai dis, ici on aborde un sujet tout à fait d’actualité, puisqu’il est question de réseaux sociaux. Notre Boucle d’or a un compte sur les réseaux sociaux et elle veut à tout prix faire le buzz. Elle est prête à tout, même à faire de grosses bêtises. En effet, notre Boucle d’or va payer le prix fort pour avoir voulu à tout prix s’afficher sur les réseaux sociaux. La moralité est simple et bien rappeler ici : « ...avant de poster un message, réfléchis !« 

Je trouve cela vraiment très chouette d’avoir abordé un tel thème dans un album. En effet, on ne s’en rend peut-être pas bien compte, mais nos enfants sont élevés malgré eux avec les réseaux sociaux, alors autant essayer de leur fournir des règles de bases et surtout de le faire comprendre les dangers que peuvent représenter les réseaux sociaux

– Personnellement, je conseillerai cette histoire pour enfants dès 5 ans. Pour les plus jeunes, pourquoi pas, mais je ne sais pas s’ils comprendront tout à fait le message de cet album. En revanche, 5 ans et au-delà, c’est parfait !
C’est très bien écrit et les enfants reconnaitront très certainement les références au célèbre conte et au monde des réseaux sociaux

Côté illustrations, c’est ce qui m’a le plus dérangé ici. En effet, j’ai eu du mal à accrocher avec les dessins. Le style est assez particulier. Je ne le trouve pas très soigné, voir un peu grossier. J’ai un particulièrement du mal avec les visages des personnages. Je suis assez difficile à ce niveau. Ces illustrations sont de Tony Ross, un dessinateur dont je vous ai déjà parlé avec les titres Le monstre du bain, et Les aventures d’Emile le mille-pattes.

Envie de sensibiliser vos enfants aux réseaux sociaux ?
N’hésitez pas, cette histoire est parfaite ! 

Commandez directement votre album sur Amazon en cliquant sur l’image. 

Author

Laisser un Commentaire