Histoire pour enfants dès 4 ans,
Le barbare en collants jaunes, 
Myriam Dahman, Maurèen Poignonec, 
Gautier Languereau, 12 euros

Présentation de cette histoire pour enfants : C’est pas tous les jours faciles d’être un barbaro-prince. Ou prince-barbare. Je ne sais jamais. Entre ma mère, princesse du Royaume des Fleurs Célestes et mon père, barbare des Forêts Oubliés du Grand Nord, je vis avec deux familles bien différentes… Ca se voit un peu non ? 

Mon avis : Aujourd’hui, je vous présente une histoire pour enfants drôlement originale et surprenante ! Vous allez voir, vous ne vous attendez pas à cela !

Les plus :

Cette histoire pour enfants est vraiment très sympathique. Elle se lit avec plaisir et saura se faire apprécier des jeunes enfants. Si le titre m’intriguait, je dois bien avouer que je ne m’attendais pas à une telle histoire, et c’est pourquoi j’ai été d’autant plus agréablement surprise.

– Ce que j’ai particulièrement aimé avec cette histoire pour enfants c’est qu’elle aborde un thème tout à fait d’actualité. On ne dirait pas comme cela, et c’est justement ce qui fait tout son charme. Ici, au travers du personnage principal, on évoque la famille. Son père et sa mère viennent de deux mondes totalement différent l’un de l’autre. Du coup, ça fait de lui, un enfant un peu à part par rapport aux autres enfants. Il est un peu moqué et a du mal à trouver sa place. Cela rappelle forcément les familles mixtes, par exemple. Cette histoire fera comprendre aux enfants que cette différence fait parti intégrante d’eux, et que c’est cela qui fait de lui ce qu’il est, et cela est une force, et non pas une faiblesse. C’est vraiment très très chouette d’avoir abordé cela.

J’ai donc beaucoup aimé ce parallèle entre une histoire qui semble venir d’une autre époque, et qui pourtant fait si bien écho à la notre. Ce parallèle instaure beaucoup d’humour, je trouve et rend cette histoire pour enfants vraiment très original.

Les illustrations sont sympathiques également avec de l’humour et un joli trait fin et soigné. J’ai beaucoup aimé à nouveau le style de Maurèen Poignonec, que j’avais découvert dans le joli titre des Contes du Yoga.

Les moins :

– Je l’ai lu avec mon fils de 4 ans (bientôt 5 ans) mais il n’a, hélas, pas vraiment accroché. Je ne sais pas si c’est dû à son âge ou à ses goûts tout simplement, mais voilà… En revanche mes deux grands ont bien aimé. Du coup, s’il est conseillé dès 3 ans par l’éditeur, je le proposerai davantage aux enfants plus grands dès 4 ou 5 ans.

Une jolie histoire pour enfants pleine d’originalité !

Author

Laisser un Commentaire