Guide pour parents, 
Quand l’enfant dérange et nous éclaire, 
Virginie Megglé, 
Eyrolles, 18 euros 

Présentation de ce guide pour parents : Crises de colère et opposition, difficulté à se faire des amis, à s’adapter à la vie scolaire, agressivité, hyperactivité, hypersensibilité, hyperémotivité, précocité… Quand l’enfant dérange, il perturbe l’équilibre familial mais peut aussi mettre en lumière ses failles. 

Mon avis : Pourquoi avez-vous eu des enfants ?
Cette question est très dérangeante pour les parents. D’ailleurs, c’est une question que je me suis longtemps posé. En un sens, elle est totalement inutile et aujourd’hui j’irai même jusqu’à dire qu’elle ne sert à rien. Elle ne sert à rien car il n’y a pas de bonnes réponses à une question comme celle-là.

Je pense aussi que nous les hommes sont plus enclins à nous poser ce genre de questions. En effet, cela peut paraître fou aux yeux de nombreuses femmes mais les hommes n’ont pas forcément l’instinct paternel très développé. Le fait est que nous ne portons pas les enfants, la connexion doit donc être créé artificiellement après que la mère (et les docteurs) veuillent bien nous intégrer à son nouveau cercle.

Quand l’enfant nous dérange…

Le livre de Virginie Megglé commence par ces mots « l’enfant nous dérange ». Ce sont des mots durs… et pourtant je les ai ressentis. Je n’en suis pas fier mais j’ai dépassé le stade où j’en avais honte. Mon premier m’a dérangé, je pensais le vouloir de tout mon être et pourtant maintenant qu’il était là, une (grande) partie de mon être se trouvait prisonnier de « l’amour à lui porter ».

Ce n’est que 3 semaines après la naissance de mon plus grand que j’ai ressenti le fait d’être Père. En effet, c’est lorsque ma femme a crié au milieu de la nuit « J’ai perdu Adam » et qu’une larme a coulé le long de ma joue avant même que je puisse comprendre la situation que j’ai ressenti le fait d’être Père. Bien sûr, je n’ai analysé ce moment que plus tard, mais c’est le moment initial. Rassurez-vous, Adam n’était pas perdu, c’était juste un cauchemar.

Quand l’enfant nous éclaire…

Pourquoi avoir eu mes enfants ? J’ai lu énormément de théories/réponses à cette question. Des bonnes et des mauvaises. Tout le monde y va de son explication. Mais il y en a une que j’aime et que je privilégie : c’est la théorie selon laquelle nos enfants nous sont confiés dans un but d’évolution, la nôtre et la leur.

Je pense que nous sommes tous là pour devenir « plus ». Or, nous ne pouvons devenir « plus » qu’en étant « confrontés », qu’en étant quelque part obligé de sortir de notre zone de confort. Et croyez-moi… rien ne vous fait sortir de votre zone de confort qu’un nouveau né. Après quelques années, le mistral s’apaise, mais les premières années sont… féroces.

Je pense sincèrement que l’énorme majorité d’entre nous passe à côté du cadeau qui nous est fait quand nous avons des enfants. Mais cela n’est pas une obligation, nous pouvons aussi choisir d’embrasser ce don… et d’évoluer ensemble, parents et enfants.

La maison Eyrolles a entamé une évolution salutaire depuis quelques temps… et bien leur en a pris. Toutefois, ce livre fait partie de l’ancienne garde. Un sujet extrêmement intéressant, traité d’une manière intéressante mais assez clinique. Cela plaira à certains mais pas forcément à tout le monde. La mise en page est peu attractive, surtout pour les parents qui ne seraient pas très lecteur.

Un guide pour parents intéressant. 

Author

Laisser un Commentaire