Cet ete là - Rue des sevres - Les lectures de LiyahCet été-là, Jillian Tamaki et Mariko Tamaki,
Rue des Sèvres, 2014, 20 euros,
Bande dessinée adolescents
note_5

Résumé : Awago Beach, c’est un endroit. 
Où l’on va chaque été, 
mes parents et moi. 
Depuis… 
               … Peut-être…
                                         Toujours. 

Mon avis : En ce moment, j’ai envie de lire des bandes dessinées ou manga. Lael en a parlé comme un coup de coeur, et comme je voulais le lire cet été, je n’ai pas hésité à la sortir de ma PAL.

Cet été-là est une bien grosse BD. Elle fait pas moins de 318 pages ! Un petit pavé mais que je n’ai absolument pas vu passé à la lecture, tant je l’ai aimé.

Chaque été, Rose passe les vacances avec ses parents à Awago Beach. Tous les ans, elle retrouve son amie de vacances Windy. Ces deux jeunes filles sont entre deux âges. Elles sortent de l’enfance et rentrent petit à petit dans l’adolescence. C’est une période assez difficile qui s’accompagne de beaucoup de questions et de doutes. En plus de cela, les parents de Rose sont en conflit. Il règne une grande tension sur leur famille.
Cette BD relate donc cette tranche de vie de ces deux pré-adolescentes durant cet été qui n’a plus tout à fait le goût de l’enfance.

J’ai vraiment beaucoup beaucoup aimé cette BD. Malgré son nombre impressionnant de pages, elle se lit vraiment très rapidement, et j’ai dû me forcer à l’arrêter pour faire durer le plaisir. Chaque soir, je me réjouissais de retrouver cette lecture.

Je ne sais pas trop comment vous expliquer, mais concrètement, il ne se passe rien d’extraordinaire dans cette BD, mais malgré tout on est pris dans cette histoire. Ces deux jeunes adolescentes sont vraiment attachantes, et elles nous rappellent forcément notre adolescence. Cette période n’est pas toujours facile. On s’interroge sur nous-même, notre corps, l’amour, les garçons, … Et ici, on sent vraiment cette position entre deux âges dans laquelle sont nos deux héroïnes. C’est surtout le cas de Rose que l’on sent beaucoup plus dans l’interrogation. Windy semble beaucoup plus insouciante, et moins mature également.

Il y a également la situation familiale de Rose qui est délicate. Ses parents semblent très distants l’un de l’autre, en parfaite incompréhension l’un de l’autre. Rose est spectatrice de cela, sans savoir et comprendre le pourquoi du comment. Les explications viendront au lecteur au fil de la lecture. La raison est tut simplement touchante et déchirante.

Tous ces émois de l’adolescence est racontée avec beaucoup de tendresse et de beauté. J’ai vraiment été charmée par cette lecture. C’est délicat et attendrissant, un peu sombre également. Il règne vraiment une atmosphère pesante par moment. C’est ce qui rend l’histoire d’autant plus réelle et crédible à mes yeux. Elle reflète totalement la vie de chacun.

Cet ete là 1 - Rue des sevres - Les lectures de Liyah

Les dessins sont très travaillés. Le coup de crayon est dynamique et précis. J’ai beaucoup aimé.
Le tout est en noir et blanc, mais ce n’est vraiment pas dérangeant, car c’est vraiment très soigné aussi bien dans le dessin en lui-même que dans la mise en page.

Cet ete là 2 - Rue des sevres - Les lectures de Liyah

Une BD vraiment très belle. Je la conseillerai davantage aux adolescents et aux adultes qui pourront se retrouver dans cette narration. Une tranche de vie qui pourrait être celle de n’importe quel lecteur.

Author

4 Commentaires

    • Ah ben tu es comme moi ! Je cherchais également des BD à lire et celle-ci a été mon premier choix. idéal pour cet été !

  1. Je suis sans doute passée à côté de ce récit justement parce qu’il ne s’y passait rien… et qu’il n’y a eu ni magie ni nostalgie qui ont résonné en moi.

Laisser un Commentaire