Bande dessinée dès 14 ans,
Tous les héros s’appellent Phénix, 
Jérémie Royer, d’après le roman de Nastasia Rugani, 
Rue de Sèvres, 16 euros

Présentation de cette bande dessinée : Peut-on monter dans la voiture de quelqu’un que l’on connaît à peine ? Difficile de résister à la tentation si l’automobiliste n’est autre que monsieur Smith, le professeur d’anglais le plus fascinant et le plus séduisant du lycée. Ce soir-là, il a proposé à Phénix et à sa petite soeur, Sacha, de les raccompagner chez elles, de l’autre côté du lac. Elles sont montées dans sa Chevrolet immaculée, et il les a conquises le temps d’un trajet. Quelques jours plus tard, c’est leur mère, Erika, qui se laissait séduire. Monsieur Smith est venu de plus en plus souvent à la maison, accumulant les bons points, avec son don pour la pâtisserie et ses faux airs de Gregory Peck. Phénix et Sacha ont bien remarqué qu’il était un peu trop strict et autoritaire, parfois dur et cassant sans raison. Oh, trois fois rien, pas de quoi s’inquiéter. Comment auraient-elles pu se douter qu’elles venaient de faire entrer le loup dans la bergerie ?

Mon avis : Aujourd’hui, je viens vous parler de cette magnifique bande dessinée des éditions Rue de Sèvres.

Dans cette histoire, nous retrouvons deux jeunes filles, Phénix la grande soeur et Cha, la plus jeune. Phénix est une grande soeur attentionnée et responsable. Elle comble autant qu’elle peut le manque de sa mère souvent absente et de son père parti loin. Un soir, elles acceptent d’être raccompagné par le professeur de Phénix. Elle le connait et ne se méfie pas plus que cela. Elle ne sait pas encore que c’est le début d’un grand calvaire. 

Comment vous dire ? Ce récit est juste poignant ! Vous l’aurez peut-être compris, on aborde ici le thème très délicat des violences physiques, mais aussi psychologiques. L’histoire de Phénix est glaçante mais hélas tellement réaliste. On imagine bien combien de foyers sont partis en éclats de cette manière. On imagine également tous ces enfants, ces adolescents qui n’osent parler. J’espère que ce récit saura délier les langues et aider tous ces jeunes enfants à se libérer de leur loup.

C’est un récit que je conseillerai aux ados dès 14 ans environ, mais aussi pour les adultes. Je sais que cette BD est une adaptation du roman du même titre, mais je ne l’ai pas lu. Toutefois, je pense que celui-ci pourra intéresser les ados et adultes également. En tout cas, personnellement, je suis très contente d’avoir découvert cette histoire, ce récit qui marque les esprits et ne laissera personne indifférent. 

Les dessins sont assez simples dans l’ensemble, mais certaines planches laissent transparaitre la douleur. Une vive émotion nous atteints au travers de ces dessins qui finalement ne sont pas si dénués de sens. C’est justement en toute simplicité, avec beaucoup de finesse et de respect que ces dessins évoquent cette histoire marquante.

Un coup de coeur pour cette BD à découvrir absolument !

Envie de découvrir l’histoire de Phénix ? 
Commandez-la directement en cliquant sur l’image !

Author

Laisser un Commentaire