Bande dessinée pour ados/adultes,
Speak,
Emily Carroll,
Rue de Sèvres, 20 euros

Présentation de cette bande dessinée : « J’aimerais faire un voeu mais je ne sais pas lequel… J’essaie de ravaler la boule que j’ai dans la gorge. Je pourrais leur raconter ce qui est arrivé. Comment réagiraient-ils ?  » Melinda a 15 ans. Ce soir d’été, au beau milieu d’une fête, la jeune fille est victime d’un drame. Elle appelle la police. Personne ne saura jamais pourquoi elle a lancé cet appel, ni ce qu’il lui est arrivé cette nuit-là. Tout simplement parce que Melinda, murée dans son silence, ne parvient pas l’exprimer…

Mon avis : Aujourd’hui, je vous présente une bande dessinée un petit peu particulière, sur un sujet difficile et tabou mais qu’il est toujours important d’aborder pour informer les jeunes, les ados en particulier.
Je vous invite à en découvrir davantage sur cette bande dessinée éditée chez Rue de Sèvres.

Cette bande dessinée, comme je vous le disais traite d’un sujet délicat, puisqu’on y parle ici du viol d’une jeune fille, Mélinda, lors d’une soirée. Après ce tragique évènement, elle a voulu appeler la police, mais ses camarades pensent qu’elle veut tout simplement ruiner la fête. Du coup, cela signe pour elle son exclusion de la part de tous les élèves. Vous imaginer bien l’état dans lequel va se trouver, à présent Mélinda. Elle se sent sale, mise à part, personne pour l’écouter, elle n’a plus d’amies, ses parents ne sont guerre plus attentifs, à elle, bref, le schéma triste mais hélas classique dans ce genre de situation. C’est là qu’il faut réagir très vite pour ne pas sombrer dans un état dépressif, pouvant mener au suicide. 

Bien que ce soit un sujet difficile, je trouve qu’il est important d’en parler et de proposer ce genre de lecture aux élèves de lycée. C’est à ce moment là que commence ce genre de potentiel problème. Bien qu’il ne faut pas tomber dans la paranoïa, il faut se montrer vigilant. Lorsque l’on est jeune, et dans le cas présent une jeune fille, on peut ne pas avoir la force physique et/ou mental pour affronter ce genre de situation dans une fête. Il faut que les jeunes filles sachent que cela peut arriver et que si elles ne veulent pas, elles ont le droit de dire non, de s’opposer, même face au garçon le plus populaire du lycée. 

Cette bande dessinée va s’adresser directement aux ados dès 15 ans, à mon avis. Je pense que cette lecture leur conviendra, peut-être plus aux filles, mais si les garçons veulent tenter, ce ne sera que mieux d’ailleurs pour eux. Je trouverai d’ailleurs dommage que les garçons passent leur chemin devant cette lecture, car finalement, ils sont tout aussi concernés que les filles. 

– Cette bande dessinée se lit bien. On tourne les pages facilement, même si personnellement, je l’ai trouvé parfois un peu longue. J’ai parfois ressenti un certain ennui, je n’ai pas réussi toujours à  retrouver la puissance de cet écrit. C’est dommage, mais j’ai lu d’autres échos où les personnes disent être restées scotchées dans leur lecture du début à la fin.
Mais en tout cas, globalement, c’est une lecture qui se laisse clairement apprécier– Les illustrations sont ici toutes en noir et blanc. J’ai aimé cela car cela renforce le côté brutal et dérangeant de cette lecture. Les dessins sont soignés et parviennent bien à retranscrire les émotions de certaines situations.

Une bande dessinée poignante sur un sujet délicat ! A découvrir !

Envie de découvrir cette bande dessinée ?
Commandez-la en cliquant directement sur l’image.

Author

Laisser un Commentaire