Titre : Vivi des VosgesVivi des Vosges - A.Aurita Boilet - Les lectures de Liyah
Scénario et couleurs : Aurélia Aurita et Frédéric Boilet
Dessin : Aurélia Aurita
Éditeur : Les Impressions Nouvelles
Date de publication : Septembre 2011
Pages : 96
ISBN : 978-2-87449-117-7
Prix : 16 euros
Genre : BD jeunesse
Thèmes : Différence, Enfance, Humour

Acheter sur Amazon

La Boite à Pandore : Merci aux Impressions Nouvelles pour la découverte de cette BD.

Résumé : Vivi, elle habite dans un terrier, comme les renards. Un jour, les chasseurs l’attrapent et l’emmènent en prison, et puis chez une maman. La maman veut lui mettre la culotte, mais Vivi ne veut pas.

Pandore sourit : Voilà un livre tout à fait original ! Je le qualifie entre l’album et la BD, mais vu qu’il est réalisé par deux auteurs de bande dessinées, je préfère en parler en terme de BD.

L’histoire ici racontée, est celle de Vivi, une petite fille sauvage élevée seule dans la nature. Un jour des chasseurs vont la trouver et l’arracher à son milieu naturel pour la ramener à une nourrice. Cette dernière est très heureuse de l’accueillir et se voit déjà dorloter sa petite fille. Elle va très vite déchanter ! Vivi ne va pas se laisser faire aussi facilement, et encore moins accepter de porter une culotte !

Ici, il a très très peu de parole, voire pas du tout, c’est un pari assez osé et qui aurait pu se révéler catastrophique. Mais finalement, grâce aux talents des auteurs, ça se révèle être une force, car on comprend tout et on rit même face aux aventures de Vivi. Rien est dit concrètement, mais tout est tellement explicite que c’est tout comme.
Je trouve vraiment cette construction originale et audacieuse. On ne peut que féliciter les auteurs pour ce travail.

 Au niveau des illustrations, je dois bien avouer que je ne suis pas très fan de ce coup de crayon « vite fait ». C’est très simple, il y a peu de détails. C’est également très peu coloré, et s’y on y prête attention, on se rend compte que seuls ce qui est familier de Vivi, la sauvage est coloré, c’est à dire elle-même, la nature, les animaux. Toute le reste est en noir et blanc. Du coup cela s’ajoute à l’impression de simplicité extrême. Si j’ai trouvé ça assez « étrange », je dois bien avouer que l’idée est plutôt bonne.

En fait, si le style m’a moyennement plus, il est vrai que ça correspond très bien à l’histoire et à son style, et finalement je ne vois pas comment cette histoire aurait put être racontée autrement.

J’ai très souvent souris au fil des pages, car Vivi est vraiment très rigolote et attachante, malgré son côté sauvage.

Je suis allée au delà du style qui m’accrochai moyennement et c’est finalement une petite BD que j’ai lu avec plaisir. Ça se « lit » très vite et je pense qu’elle peut plaire aux petits comme aux grands.

La Pandorisation : Un style qui personnellement m’a moyennement plus, mais qui est parfait pour le ton de l’histoire.

Pandore recommande les avis de : Audouchoc, Lael, Radicale,

Logo Challenge rentrée littéraire 7/7

 

Author

1 Commentaire

  1. Vu que je ne suis pas très fan des auteurs (disons que ma précédente expérience avec leur oeuvre ne m’a pas laissé un souvenir inoubliable ! mdr !), j’hésite encore à noter ce titre !

Laisser un Commentaire